Micheline Calmy-Rey: «Il m’a envoyé un coup-de-poing dans l’œil»

Agression L’ancienne conseillère fédérale ne portera pas plainte contre l’homme qui l’a prise à partie, lundi, à Genève. Elle s'est confiée à la Tribune de Genève

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les images sont explicites. Alors qu’elle sort du Festival des droits humains, Micheline Calmy-Rey est abordée par un homme. Elle s’arrête, l’écoute et soudain, l’énergumène sort un gâteau de son sac qu’il écrase violemment sur le visage de l’ancienne conseillère fédérale. Cette dernière vacille mais reprend très vite ses esprits. «Il m’a envoyé un coup-de-poing dans l’œil avec, ce qui m’a aveuglée pendant un moment», explique celle qui a décidé de ne pas porter plainte contre cet agresseur sorti de nulle part.

L’homme, connu pour être un ancien client de la Banque cantonale, accusait l’ancienne conseillère fédérale d’avoir coulé l’établissement bancaire genevois. «Ce monsieur, visiblement mal informé, m’a accusé d’avoir violé les droits de l’homme et précipité la débâcle de la Banque cantonale, poursuit Micheline Calmy-Rey. Alors que c’est exactement le contraire. On peut me reprocher beaucoup de choses, mais dans ce cas précis c’est parce que j’ai pris les choses en main et imposé un plan de sauvetage que la Banque cantonale existe encore aujourd’hui.»

Les cheveux et les habits couverts d’éclats de crème et de chocolats, l’ancienne conseillère fédérale a été ramenée chez elle par les responsables du Festival. «Je ne suis pas près de remanger une Forêt-noire, plaisante la Lancéenne. Mais c’est vrai que je me demandais comment j’allais rentrer en tram dans cet état.»

En principe, les conseillers fédéraux peuvent bénéficier d’une protection, même après la retraite, mais la Genevoise, comme sa prédécesseure Ruth Dreyfuss, ne l’ont pas souhaitée. «je suis très attachée à la liberté de mouvement, insiste micheline Calmy-Rey. Jusqu’à hier soir, je ne me sentais pas particulièrement menacée (rires). Mais ce petit «événement» ne change pas ma position. Je vais continuer à prendre le tram et vivre normalement.» (TDG)

Créé: 06.03.2012, 18h41

Articles en relation

Entartage: «Micheline Calmy-Rey ne portera pas plainte»

Agression à Genève Un homme a violemment entarté l'ancienne conseillère fédérale lundi soir à la sortie d'une conférence dans le cadre du FIFDH. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Blocher veut racheter GHI
Plus...