«Michel Chevrolet avait un coeur gros comme ça»

Carnet noirLe conseiller municipal en Ville de Genève et élu de la Constituante est décédé à l'âge de 39 ans. Ils ont nombreux à lui rendre hommage.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'homme politique genevois Michel Chevrolet est décédé à l'âge de 39 ans, selon nos informations. Il était conseiller municipal PDC en Ville de Genève et élu de la Constituante.

Le porte-parole de la police cantonale Patrick Pulh confirme l'information. La brigade de police technique et scientifique est actuellement au domicile du défunt. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de son décès. La police se refuse pour l'instant à tout commentaire.

Un communiqué du Conseil administratif relève «Une très vive émotion et une profonde tristesse en apprenant le décès survenu brutalement, de M. Michel Chevrolet»

Réactions

Pierre Maudet, maire de Genève: «Je connaissais Michel depuis quelque vingt ans. C’était un homme jovial, engagé, il avait une gouaille bien genevoise malgré ses origines argentines. En politique, il savait se mouiller. Je me souviens de notre campagne pour le Conseil administratif en 2011. Sur le terrain, il était incroyable, il s’investissait à fond. Il mettait de l’ambiance sur les stands.»

Mark Muller, ancien conseiller d’Etat PLR: «Michel était un ami. Il était très généreux de sa personne, il avait un cœur gros comme ça. Il était toujours prêt à voler au secours de ses proches. Je retiendrai sa grande générosité de cœur et sa fidélité en amitié.»

Stéphane Barbier-Mueller, régisseur: «J’ai trois enfants. Michel était comme mon quatrième enfant. C’était une force de la nature. Un type avec un gros cœur. Il fourmillait d’idées. Il était très intelligent, très cultivé et surtout très attachant.»

Salika Wenger, conseillère municipale Ensemble à Gauche en Ville: «Michel était comme un fils pour moi. Même si je n’étais pas d’accord avec lui politiquement, dans le privé, c’était un ami intime. Michel, c’était la joie de vivre, le rire, le désir. Il avait plein de qualités humaines incroyables. Il se souciait de beaucoup de gens en difficulté dans la République. Il était très généreux, à tous les niveaux.»

Fabienne Gautier, députée PLR au Grand Conseil: «Je suis effondrée. Michel était un ami très proche, une personne fantastique. La politique le passionnait. Il aimait Genève. Il avait envie de faire de grandes choses pour cette ville, qui perd quelqu’un de très bien.»

Luc Barthassat, conseiller national PDC: «Derrière son côté théâtral, Michel avait un grand cœur. Il m’a beaucoup soutenu pendant ma campagne pour le National et il a aidé financièrement les jeunes du parti. Son décès représente une grosse perte pour le parti et pour tous ses amis, bien sûr. Genève perd quelqu’un de bien.»

Antonio Hodgers, conseiller national Vert: «Je suis sous le choc. Michel était un enfant de Meyrin, comme moi. Et nous partagions des origines argentines. Il vivait à 200 à l’heure, il avait une énorme créativité et une grande force de travail. Il voulait sans cesse monter des projets.»

Nathalie Fontanet, députée PLR au Grand Conseil: «Michel avait un cœur immense. Il essayait toujours de faire plaisir aux gens qui l’entouraient. Il allait toujours de l’avant, il construisait, il essayait de rassembler des gens autour de lui et d’un projet. Parmi ses projets politiques, je sais qu’il n’avait pas abandonné l’idée de devenir conseiller administratif. La mort n’est jamais juste, mais là, elle est particulièrement injuste.»

Antoni Mayer, ancien patron de Léman Bleu: «J’ai eu la chance d’aller en Argentine avec Michel. Il était exubérant dans son pays, il respirait la joie de vivre. Michel, c’était la vie, la fête, la boisson. Il avait besoin d’être aimé et il était d’une grande générosité.»

Guy Dossan, conseiller municipal PLR en Ville: «J’ai appris à connaître Michel lorsque j’ai présidé le Municipal en 2007. Il était alors directeur de Léman Bleu. Nous avions terminé à 2?h?30 du matin sur son bateau, au milieu du lac. J’avais fini la semaine sans voix. Michel mettait de l’ambiance et réveillait les mentalités. J’ai du mal à croire ce qui arrive.»

Eric Stauffer, président du MCG: «C’est avec tristesse que nous apprenons le décès de Michel Chevrolet, notre collègue et ami. Nos pensées vont à sa famille et à ses proches avec qui nous partageons leur douleur.»

(TDG)

Créé: 25.04.2012, 08h19

Un cardiomobile cet après-midi devant le domicile de Michel Chevrolet (Image: Laurent Guiraud)

Articles en relation

Michel Chevrolet, une personnalité incontournable à Genève

Parcours Homme engagé et chaleureux, l'élu PDC a débuté son engagement politique à Meyrin. Sa carrière journalistique l'amènera à la direction de Léman Bleu. Il a été élu en 2011 au conseil municipal de Genève Plus...

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...