Malaise des musulmans après les nouvelles révélations contre Tariq Ramadan

RéactionsDes anciennes élèves révèlent avoir été harcelées par le Genevois. Dans la communauté, on peine à y croire.

Les avocats de Tariq Ramadan lui ont demandé de ne plus s’exprimer.­

Les avocats de Tariq Ramadan lui ont demandé de ne plus s’exprimer.­ Image: KEYSTONE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Toute personne qui tombe dans la diffamation en accusant un individu innocent d’avoir forniqué ou violé, relatant un récit qui est le fruit de son imagination malveillante, et qui n’est pas accompagnée de quatre témoins qui ont clairement vu les choses, s’expose ainsi à un terrible châtiment, et cela quel que soit le sexe de l’accusé.» Le propos est de Hani Ramadan, directeur du Centre islamique de Genève, dans un sermon diffusé sur Internet samedi. Le même jour, notre journal révélait que d’anciennes élèves mineures de son frère, Tariq Ramadan, déclaraient avoir été harcelées et avoir eu des relations sexuelles avec lui, sous son emprise. Contacté vendredi, Tariq Ramadan n’a pas réagi à ces accusations. Ses avocats lui ont demandé de ne plus s’exprimer.­

Ailleurs dans la communauté musulmane, on oscille entre malaise et prudence. «Si les faits sont avérés, ce serait extrêmement grave. Il faudrait alors réfléchir à la manière de gérer cette situation en tant que communauté», estime Pascal Gemperli. Le président de l’Union vaudoise des associations musulmanes (UVAM) aurait préféré ne pas avoir à s’exprimer sur cette affaire. Il est sorti de sa réserve dimanche matin sur Facebook en réaction à un éditorial de Jean-Marc Béguin expliquant sur les ondes de la Première que l’islam autorise la tromperie et le mensonge vis-à-vis des «mécréants», une duplicité dont aurait joué Tariq Ramadan. Le journaliste assure que son propos concernait les principes de l’islam et non les musulmans en tant que communauté.

Le travail de la justice

«Cela me révolte de voir qu’on profite de cette affaire pour attaquer l’islam et les musulmans. La seule motivation derrière cette attaque peut être l’intention de diaboliser et de décrédibiliser les musulmans auprès de nos concitoyens», s’insurge Pascal Gemperli. Sur le fond de l’affaire, le Vaudois ne réagit pas, «simplement parce que je ne sais rien». Bassam Degerab, porte-parole de la mosquée de Lausanne, souligne que les faits dont le théologien est accusé sont contraires aux principes de l’islam. Mais pour lui aussi, la justice doit faire son travail. Il espère encore que «ces accusations sont infondées».

«La seule motivation derrière cette attaque peut être l’intention de diaboliser et de décrédibiliser les musulmans auprès de nos concitoyens»

«Si ces choses étaient vraies, cela poserait un énorme problème, mais cela me paraît difficilement crédible, résume un autre responsable. Le problème est qu’en Suisse, ces attaques se font de manière anonyme. Quand il y a une plainte, la personne s’expose, mais ce n’est pas le cas ici. Sachant que beaucoup de gens n’aiment pas Tariq Ramadan, on peut se demander si ces accusations sont vraies.»

«Je n’y crois pas!»

Nadia Karmous, elle, n’y croit pas. «Tariq Ramadan ne peut pas avoir fait des choses pareilles! J’ai travaillé avec lui, il n’a jamais eu un regard déplacé, il est très gentil avec tout le monde». Pour la présidente de l’Association culturelle des femmes musulmanes de Suisse, «c’est l’islam qui est visé» à travers une de ses personnalités. «La France a un problème avec les intellectuels musulmans. Tariq Ramadan a toujours tenu tête sur le plan des idées, alors on s’attaque à lui autrement. On veut le faire taire.» (TDG)

Créé: 05.11.2017, 21h50

Articles en relation

A Genève, le professeur Tariq Ramadan séduisait ses élèves mineures

Enquête D’anciennes élèves du Genevois, qui a enseigné des années au cycle et au collège, révèlent avoir été harcelées et même avoir eu des relations sexuelles avec lui, sous son emprise. Plus...

Tariq Ramadan dépeint en violeur cruel

L'affaire L'une des accusatrices de l'islamologue suisse dresse un sombre portrait. Témoignages. Plus...

«Le Monde» épingle Tariq Ramadan pour un fake

Birmanie Le drame de la minorité musulmane des rohingyas suscite l’émotion. L’intellectuel genevois s’excuse d’un tweet illustré de photos prises ailleurs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mugabe démissionne
Plus...