Les températures chutent: priorité aux sans abri

PrécaritéNos autorités renforcent leur soutien aux plus démunis et invitent la population à composer le 144 pour signaler la présence d’une personne en danger.

Des gens continuent à dormir dehors à la Perle du lac, entre villa de maître et bâtiment municipal.

Des gens continuent à dormir dehors à la Perle du lac, entre villa de maître et bâtiment municipal. Image: Photo Magali Girardin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

On l’attendait, le voici: le plan «Grand Froid», réponse sociale de nos autorités à la météo polaire annoncée dès dimanche. Chaque ville a le sien. À Lausanne comme à Genève, il s’agit d’anticiper au mieux les températures très négatives promises au sortir du week-end. Un pic? Non, une vague, qui pourrait bien durer plusieurs jours.

L’affaire à coordonner est d’abord logistique. La mise à l’abri inconditionnelle des personnes présentes sur le territoire passe par les lieux d’hébergement d’urgence: Vollandes pour les hommes, Richemont pour les plus vulnérables et Pâquis-Centre pour les familles et les mineurs non accompagnés. Des espaces gérés par la Ville de Genève et l’Armée du Salut qui ne sont pas loin, chaque soir, d’atteindre leur capacité maximum. Hier mercredi, par exemple, l’abri des Vollandes comptait 94 bénéficiaires pour 100 places. Afin de pouvoir utiliser les équipements «de la manière la plus optimale possible, décision a été prise de regrouper les différents publics concernés», indique le Département de la cohésion sociale et de la solidarité dans son communiqué du jour.

Jauges indépassables

Dès demain vendredi, des personnes accueillies à la route de Frontenex – une quinzaine de femmes en l’occurrence – rejoindront les locaux sous le préau de l’école des Pâquis. L’Armée du Salut élargit ainsi son activité, tout en devant à son tour composer avec des jauges indépassables – 70 lits dans son abri PC et 38 places dans son centre du chemin Galiffe où, toujours vendredi, cinq autres femmes issues de Richemont sont attendues.

Toutes structures confondues, on arrive actuellement à un total de 308 places. «Si cela ne devait pas suffire pour faire face aux besoins, la Ville de Genève sollicitera le Service d’incendie et de secours (SIS) pour prendre les mesures qui s’imposent», précise le même communiqué, sans en détailler le contenu. Au plus pressant qui s’impose: l’ouverture d’un abri supplémentaire avec l’engagement des astreints de la protection civile.

Tournées nocturnes dédoublées

Lesquels astreints viendront d’ailleurs dès vendredi soir renforcer les tournées nocturnes du Service social, en mettant un chauffeur et un véhicule supplémentaires à disposition. Les rues seront ainsi davantage sillonnées, de 21h à 1h du matin, en passant par les lieux identifiés mais également par ceux nouvellement investis. Enfin, le communiqué de la Ville adresse une recommandation à l’ensemble de la population: «Appeler le 144 pour signaler la présence d’une personne en danger en raison du froid. Les habitants et les habitantes témoignent ainsi de leur solidarité envers les plus précaires et se montrent partenaires des services publics et des associations actives sur le terrain.» (TDG)

Créé: 22.02.2018, 14h13

Articles en relation

Une vague de froid polaire va toucher la Suisse

Météo Il va faire très froid dès dimanche et la bise va souffler. Les températures ressenties seront de -15 à -20 degrés en plaine. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Tunisie: un projet de loi veut que les femmes héritent autant que les hommes
Plus...