Les polices anticipent l'ouverture du CEVA

SécuritéUne convention entre la police cantonale genevoise et la police des transports a été signée mardi. Elle permettra notamment de renforcer le dispositif sur la liaison Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse.

Dès le 1er juillet, les missions des agents de la police des transports seront renforcées. A terme, ils pourront aussi être déployés sur le CEVA.

Dès le 1er juillet, les missions des agents de la police des transports seront renforcées. A terme, ils pourront aussi être déployés sur le CEVA. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Avec leurs gilets jaune fluo, les agents de la police des transports (TPO) sont facilement reconnaissables. Déployés dans les gares, les trains ainsi que, depuis cinq ans, dans les Transports publics genevois, ils verront leurs missions être renforcées dès le 1er juillet. Une convention liant la TPO et la police cantonale genevoise a en effet été signée mardi sur un quai de la gare Cornavin. De quoi mieux préparer notamment l’ouverture de la future liaison ferroviaire Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse.

Missions renforcées

En Suisse romande, un tel accord existe déjà avec les cantons de Vaud et de Neuchâtel. «Mais signer une convention avec Genève était pour nous très important», se réjouit le colonel Jürg Monhart, commandant de la police des transports. Concrètement, ses hommes (une cinquantaine dans l’arc lémanique) pourront gérer les cas de violation des règles de la circulation, d’infraction à la Loi sur les armes ou de détention et consommation de stupéfiants sans avoir besoin de faire appel aux policiers genevois. Rappelons que ces agents, titulaires du brevet fédéral de policier, sont armés, contrairement aux agents de la police municipale.

L'exemple de la finale de la Coupe

«Notre collaboration sur le terrain avec la police des transports ne date pas d’hier, mais la convention y ajoute un cadre institutionnel, relève Monica Bonfanti, cheffe de la police genevoise. On a pu en voir les bienfaits lors de la récente finale de la Coupe de Suisse de football. La police des transports était présente avec nous au poste de commandement et ses agents sur le terrain nous ont fourni des indications essentielles sur ce qui se passait à l’intérieur et à l’extérieur des trains.»

«Mieux travailler en commun»

«Pour une fois, on anticipe! se réjouit Pierre Maudet, conseiller d’Etat en charge de la Sécurité. Avec l’ouverture en 2019 du CEVA (ndlr: liaison ferroviaire Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse), le nombre et l’importance des gares vont augmenter. Et on sait, pour l’avoir constaté par exemple avec l’arrivée du tram à Meyrin, qu’une nouvelle ligne peut aussi être un accélérateur de criminalité. Il s’agit donc de mieux travailler en commun.» Le magistrat précise en outre que des discussions sont en cours avec les voisins français concernant les interventions des divers acteurs de la sécurité – qui comprennent aussi les douanes et les gardes-frontière – dans le périmètre du CEVA. (TDG)

Créé: 27.06.2017, 18h09

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

De nombreux morts dans un attentat en Egypte
Plus...