«Les maris ont peur» de limiter les déchets

CarougePremière séance de coaching anti-détritus. Hélène apprend à faire son baume à lèvres et son produit ménager.

Caroline supervise bénévolement son élève du jour, Hélène, dans l’utilisation du bol cosmétique chauffant.

Caroline supervise bénévolement son élève du jour, Hélène, dans l’utilisation du bol cosmétique chauffant. Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quand on demande à Hélène, responsable administrative, de définir la structure de son ménage, elle répond «mariée, trois enfants, et un chat zéro déchet». C’est-à-dire? «Nous n’achetons pas de litière, il a appris à aller sur nos toilettes.» Malgré cet exploit, elle s’est quand même inscrite au programme de coaching de l’opération Zéro Déchet de Carouge, qui vise à diminuer de 30% les détritus incinérés en trois ans dans la commune (lire notre édition du 5 décembre). Un encadrement personnalisé est offert aux habitants. Reportage.

Lors de la première séance chez elle, Hélène prévient d’emblée: «Mon mari m’a dit: fais ce que tu veux mais ne m’enlève pas mon Decap’four». Sa coach, Caroline, n’est pas surprise. «Les maris ont peur. Je n’aime pas généraliser mais l’initiative vient beaucoup des femmes. Mon mari a été le plus réfractaire au changement. Quand j’ai annoncé qu’on n’utiliserait plus de film alimentaire, il m’a dit: «Mais comment on va faire?» Alors qu’il a fait des études.» Des couvercles en silicone ont été adoptés par la maisonnée depuis.

En catimini

Pour les recettes du jour, Caroline arrive avec des ingrédients de base qui tiennent dans une petite cagette en bois. Elle fabrique notamment son dentifrice en poudre, mais n’ose pas le dire à son dentiste. «J’ai tâté le terrain, il n’avait pas l’air preneur. «Vous n’allez pas faire comme ces gens qui mangent des graines», m’a-t-il dit. Mais je ne veux pas l’imposer à mes enfants, il paraît qu’il faut du fluor…, dit-elle, sceptique. C’est la mécanique le plus important dans le brossage de dents. Dans les dentifrices industriels, il y a des hormones et des nanoparticules.» Sur ce point, la «Tribune de Genève» a tenu à recueillir l’avis d’un professionnel (lire ci-contre).

Hélène préfère la cosmétique. «Vu mon côté girly, commençons plutôt par le baume à lèvres.» Il faut une base de beurre de karité ou d’huile de coco (si on en supporte l’odeur), de la cire d’abeille en pépites et de l’huile d’abricot – «que je recommande car c’est très hydratant», commente Caroline. Pour chauffer le tout, elle utilise un bol cosmétique chauffant. «Mais ce n’est pas obligatoire, on peut tout faire au bain-marie.» Le tout devenu liquide, elle ajoute cinq gouttes de vitamine E en guise d’antioxydant. «Pas besoin de conservateur car il n’y a pas d’eau.»

Ensuite, chacun est libre d’y ajouter un parfum, Hélène choisit la menthe ce jour-là, «ça va dégager le nez!» Le mélange est versé dans de petits récipients en aluminium réutilisables, qui ont dû faire le bonheur de son entourage à Noël.

L’effet Pschitt

Deuxième démonstration du jour, le produit ménager. Caroline livre sa recette de nettoyant universel, «à faire avec les enfants car ils adorent la réaction chimique»: mélanger 2/3 de vinaigre avec 1/3 d’eau dans un vaporisateur vide. Ajouter quelques cuillères à soupe de bicarbonate, ce qui va provoquer une réaction acido-basique. Attention, ça peut déborder facilement. Enfin quelques gouttes d’huile essentielle de citron vont «neutraliser l’odeur du vinaigre». Ce mélange «anticalcaire et désinfectant» peut, selon Caroline, s’utiliser partout, pour nettoyer douches, carrelage et WC. «Ah, la lunette des toilettes c’est très important à cause du chat qui va dessus», sourit Hélène.

(TDG)

Créé: 08.01.2019, 08h39

Articles en relation

Carouge pousse ses habitants à réduire leurs déchets

Initiative originale La Cité sarde lance une opération pour diminuer de 30% ses détritus incinérés en trois ans. Des coachs vont encadrer 25 familles. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève des jeunes pour le climat
Plus...