Les diamants de Bruxelles retrouvés à Genève

Belgique, France et SuisseUne grande quantité des diamants dérobés lors du spectaculaire braquage à l'aéroport de Bruxelles a été retrouvée à Genève. Huit personnes ont été interpellées. Des arrestations ont aussi eu lieu en Belgique et France.

Le braquage sur le tarmac de l’aéroport de Bruxelles avait étonné par son audace en février dernier.

Le braquage sur le tarmac de l’aéroport de Bruxelles avait étonné par son audace en février dernier. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des diamants provenant du spectaculaire braquage qui s’est déroulé à l’aéroport de Bruxelles le 18 février ont été retrouvés à Genève. Une grande quantité de pierres a été saisie et huit personnes ont été interpellées, a indiqué mercredi la justice genevoise.

Parmi les individus appréhendés mardi par la brigade genevoise de répression du banditisme figurent un homme d’affaires et un avocat de la place. Selon le Ministère public, ces deux personnes sont prévenues de recel et d’entrave à la justice pénale dans le cadre de l’enquête ouverte en coordination avec les autorités belges.

Deux mois d’enquête

Les huit personnes interpellées ont été auditionnées mardi. Outre une grande quantité de diamants, 100’000 francs en espèces ont également été saisis à Genève. La justice genevoise est sur l’affaire depuis deux mois. Elle a lancé ses investigations après avoir appris la présence d’un individu fiché au grand banditisme à Genève.

L’enquête a aussi enregistré d’importantes avancées en Belgique. Le Parquet de Bruxelles a fait procéder mercredi à de nombreuses interpellations et perquisitions. Dans cette affaire, les autorités bruxelloises et genevoises ont agi avec l’objectif de récupérer la totalité du butin et de neutraliser les auteurs du braquage.

Elles voulaient également mettre la main sur les personnes impliquées dans le stockage et l’écoulement des diamants volés. L’avocat et l’homme d’affaires prévenus d’entrave à la justice pénale et de recel se trouvent actuellement détenus, a précisé le Ministère public genevois.

Un butin de 40 millions d’euros

Les diamants, dont la valeur est estimée à 40 millions d’euros, avaient été volés sur le tarmac de l’aéroport de Bruxelles. Des agents d’un transporteur de fonds étaient occupés à charger les pierres précieuses dans un avion d’Helvetic Airways lorsqu’ils ont été attaqués par des individus cagoulés et déguisés en policiers.

Une fois les diamants en leur possession, les malfaiteurs, lourdement armés et qui sont arrivés sur le tarmac à bord de deux véhicules, sont repartis prestement via la barrière qu’ils avaient défoncée en entrant dans l’enceinte de l’aéroport. L’avion d’Helvetic Airways devait se rendre à Zurich.

Les pierres dérobées sont principalement des diamants bruts qui provenaient d’Anvers (B), une des capitales de la joaillerie mondiale. L’Antwerp World Diamond Center (AWDC) avait estimé, au lendemain du braquage, que les diamants étaient probablement destinés à de nouveaux acquéreurs. Leur propriétaire voulait aussi peut-être les faire tailler à l’étranger. (afp/nxp)

Créé: 08.05.2013, 12h27

Articles en relation

Ils ont braqué l'avion suisse déguisés en policiers

Bruxelles On en sait plus sur l'attaque à main armée qui a été commise lundi soir sur le tarmac de l'aéroport de Bruxelles. Les huits malfrats étaient déguisés en policiers. Ils ont emporté 120 colis contenant des diamants. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un arbre s'abat au cimetière des Rois
Plus...