«Les courses en France? Navré Monsieur, ce n'est pas possible!»

CoronavirusLa France a fermé ses frontières depuis midi. Les Suisses n'y entrent plus, les faux résidents secondaires non plus!

A la douane de Ferney-Voltaire, en début d'après-midi, ils sont encore nombreux à faire la queue.

A la douane de Ferney-Voltaire, en début d'après-midi, ils sont encore nombreux à faire la queue. Image: Magali Girardin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La douanière est d'une exquise gentillesse, elle se dit navrée, mais non, ce n'est pas possible, on n'entre plus. Depuis midi, la France a fermé ses frontières et, apparemment, certains Genevois n'ont pas compris que faire ses courses dans l'Hexagone relève de la chimère.

A la douane de Ferney-Voltaire, en début d'après-midi, ils sont encore nombreux à faire la queue. «Vous allez où»? «Là-bas», indique l'automobiliste en pointant le doigt sur la droite, en direction du centre commercial. La tentative est vaine. Il faut faire demi-tour. Ce sera aussi le cas pour deux voitures avec des plaques diplomatiques.

Certains arrivent toutefois à passer. A condition d'attester d'une «raison impérieuse» sous forme d'un document. Un rendez-vous chez le dentiste, une visite chez le vétérinaire. Mais celui qui va réparer sa voiture n'entre pas, faute de papier pour le prouver.

La propension de certains à parlementer n'a pas d'autres effets que de rallonger la file de voitures. Vers quinze heures, elle s'étire déjà dans le tunnel.

Peu de contrôles à Moillesulaz

Tous les postes de douane ne sont pas aussi stricts. A Moillesulaz peu avant 17 heures, les voitures à plaque genevoise entrent pour la plupart en France, sans même être contrôlées. Quant à la douane de Veyrier, il n'y a tout simplement personne. Le trafic est libre.

Les poules d'Alvez

Alvez, lui, est venu demander des renseignements à pied à Moillesulaz. Mauvaise pioche! Il doit rebrousser chemin. Habitant Plainpalais, il allait à Zonzier nourrir la vingtaine de poules qu’abrite sa résidence secondaire. On lui dit que ce n’était plus possible. Alors, il se fait du mouron : «Qu’est-ce qu’elles vont devenir?» Mais son regard s’éclaire quand on lui conseille de trouver un voisin compatissant pour leur jeter du grain.

Faux résidents secondaires

A la sortie du travail, les douaniers seront confrontés non plus aux consommateurs de grandes surfaces, mais aux faux résidents secondaires. En clair, tous ces Suisses qui se sont installés en France tout en gardant leur papier à Genève.

Pourront-ils rentrer chez eux? Les douaniers renvoient à leur service de presse qui n'a pas pour l'heure pu nous répondre. Mais ils reconnaissent entre les dents qu'ils appliqueront les directives à la lettre. «On les attend», glisse un employé. En clair, ces résidents suisses n'ont pas de raison d'entrer sur le territoire français. Les bénéficiaires d'un passeport français devraient pouvoir passer entre les gouttes, puisque la France n'interdit pas l'entrée à ses ressortissants.

Quoi qu'il en soit, les multiples cas particuliers feront sans doute l'objet de longs pourparlers avec les pandores. Avec comme résultat certain de rallonger les bouchons.

«C'est moins cher en France»

Arrivées aussi à pied à Moillesulaz, des dames du quartier repartent vers Thônex, le panier vide au bras. Elles sont venues comme d’habitude et aussi pour voir le dispositif de près. Interdites d’entrée, elles repartent bredouille. Déçues? «Ah non, il y à manger à Genève!» dit l’une. «Mais quand même, c’est moins cher en France», soupire l’autre.

Créé: 17.03.2020, 16h59

Articles en relation

Même en temps d'épidémie, le contrôle du stationnement continue

Coronavirus La Fondation des parkings étonne en poursuivant ses rondes. Elle s'en explique. Plus...

Direct: point de situation à Genève

Coronavirus Adrien Bron, directeur général de la direction de la santé et la docteure Aglaé Tardin (future médecin cantonal) s'expriment. Plus...

Les balcons du coronavirus réinventent la vie sociale

Epidémie Cours de gym, jeux de bingo, chants patriotiques, discothèque en plein air, concerts lyriques ou hommages au personnel soignant... Voilà le haut lieu de la résistance à l'isolement! Plus...

Le Jardin botanique est fermé jusqu'au 19 avril

Coronavirus L'entier du site des Bains des Pâquis est également inaccessible au public depuis ce lundi midi. Plus...

Soins et aide à domicile mettent un coup d'accélérateur

Coronavirus L’institution publique de maintien à domicile (imad) a décidé d'intensifier son dispositif pour garantir des repas équilibrés et garder le contact quotidiennement avec tous ses clientes et clients. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus crée une frénésie de nettoyage
Plus...