Les communes font la traque au plastique à usage unique

GaspillageDe Vernier à Russin, les mairies travaillent pour limiter l’usage des pailles, couverts et autres ustensiles jetables.

Au Parc de Saint-Jean, vers le pont de la Jonction, de nombreux déchets jonchent le sol après une nuit festive.

Au Parc de Saint-Jean, vers le pont de la Jonction, de nombreux déchets jonchent le sol après une nuit festive. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Ville de Genève vient d’annoncer qu’elle bannira d’ici à 2020 tous les plastiques à usage unique de son domaine public. Terrasses, food trucks et manifestations devront ainsi se passer de pailles, de mélangeurs de boissons ou de gobelets jetables. Mais quid des autres communes? Partout dans le canton, une lame de fond a bel et bien démarré: les initiatives, plus ou moins drastiques, se multiplient.

Réutiliser la vaisselle

Outre un tri sélectif de plus en plus pointu, la plupart des Mairies utilisent et imposent depuis plusieurs années aux associations locales de la vaisselle compostable. Mais elles sont désormais de plus en plus nombreuses à investir dans du matériel réutilisable, au-delà des simples gobelets consignés bien connus du public.

À Onex, un projet pilote va bientôt démarrer et permettra de tester couverts et assiettes lavables. Bernex s’y essaiera elle aussi, probablement dès la prochaine fête du 1er Août. À Troinex, on est passé à l’étape suivante: depuis janvier et dans la mesure du possible, les organisateurs d’événements sur le domaine public doivent utiliser de la vaisselle lavable, à louer auprès de la Mairie ou ailleurs. «En outre, pour toutes les manifestations organisées par la Commune, seule la vaisselle en porcelaine est utilisée», précise la Mairie. À Lancy aussi, des réflexions sont en cours pour se mettre au tout réutilisable. «Mais nous voulons d’abord consulter les associations locales pour voir ce qui est possible, pour ne pas engendrer des coûts trop importants pour elles et pour le public», explique Damien Bonfanti, magistrat chargé de l’Environnement.

Les communes qui n’avaient pas encore pris de mesures drastiques lors de manifestations sont en train de se mobiliser: après consultation des associations locales, Avusy diffuse en ce moment une circulaire indiquant sa volonté de bannir des manifestations l’usage de vaisselle en plastique, en commençant par des verres consignés. Un nouveau règlement est également en gestation à Veyrier afin de passer aux ustensiles recyclables.

Ces communes sanctionneront-elles les contrevenants? La plupart des mesures restent des recommandations, mais certaines communes pourront reconsidérer leurs engagements avec certains organisateurs. Mais il sera difficile de tout contrôler, notent certains de nos interlocuteurs.

La fin du lâcher de ballons

Certaines communes vont plus loin: le lâcher de ballons organisé lors des promotions scolaires de Troinex sera supprimé, toujours pour limiter la diffusion de plastique dans la nature. C’est une décision qu’avait prise la CGN l’an passé, lors de sa parade navale.

Plus de pailles en plastique

Comme à la Ville de Genève, les pailles en plastique sont aussi dans le viseur des communes. Elles sont déjà interdites dans les événements à Dardagny, par exemple. À Russin, un nouveau règlement sur les manifestations les bannira d’ici à la fin de l’année, tout comme les autres plastiques à usage unique. Une négociation a été entamée avec les associations locales, mais aussi avec le comité de la Fête des vendanges, la plus importante manifestation sur la commune.

Onex pourrait même aller plus loin: «Les berlingots contenus dans les pique-niques des promotions distribués aux enfants sont dotés de pailles. Nous pourrions réfléchir à changer ça», remarque Ruth Bänziger, magistrate chargée du développement durable.

Troinex, de son côté, ne s’arrête pas aux pailles: elle veut aussi éviter bouteilles plastiques et canettes. Elle demande donc aux organisateurs d’événements de préférer l’eau du robinet, en verre ou en carafe.

Auprès des commerçants

Certaines communes agissent directement auprès des commerçants et distributeurs. Sans pouvoir leur imposer une interdiction, elles peuvent émettre des propositions. La Mairie du Grand-Saconnex a contacté les distributeurs installés sur son territoire pour encourager la mise en place de comptoirs pour déballer le plastique de ses courses. «L’objectif est de lutter contre le suremballage», explique Laurent Jimaja, maire. Troinex a aussi pris les choses en main côté commerces: «Notre Commune fournit à l’épicerie et à la boulangerie-tea room des sacs compostables à titre gracieux», précise la Mairie.

Côté vente itinérante aussi, les choses bougent. À Satigny, un marché vespéral va être lancé le 9 mai. Et il sera «zéro déchet»: les matières plastiques, comme les sachets ou les pailles, en seront bannies. Dans le cadre de sa démarche Zéro déchet (également menée à Carouge), Bernex a déjà produit des sacs en tissus pour sa bibliothèque et réfléchit à en introduire sur son marché afin d’éviter la diffusion de sachets en plastique.

Aussi dans l’administration

À Vernier, on a choisi de commencer par montrer l’exemple en bannissant tout plastique à usage unique de l’administration. «Un inventaire est en train d’être réalisé, explique Pierre Ronget, maire. Nous supprimerons les bâtonnets pour café ou les verres des fontaines à eau, par exemple. Nous sommes conscients du problème, mais nous souhaitons le régler intelligemment et progressivement.»

Une motion des Verts prévoyant l’interdiction du plastique à usage unique a été déposée dans plusieurs communes, dont Vernier, Lancy, Meyrin et Le Grand-Saconnex, et a déjà été acceptée dans certaines d’entre elles. Le texte pourrait ainsi générer encore plus de mesures dans ces localités.

Créé: 25.04.2019, 20h25

Les Verts font pression dans les communes

Une motion des Verts genevois, demandant l’interdiction du plastique à usage unique, a été déposée dans plusieurs communes, dont Vernier, Lancy, Meyrin ou le Grand-Saconnex. Le texte a déjà été accepté dans certaines d’entre elles. Il contient plusieurs demandes, parfois déjà réalisées, dont celle «de sensibiliser la population face à l’augmentation des déchets et donc à l’utilisation des emballages réutilisables ou compostables, mais aussi à se passer des produits plastiques à usage unique (pailles, cotons-tiges et autres touillettes)».

Il souhaite aussi que les Exécutifs demandent la mise en place d’un système de consigne pour des gobelets et de la vaisselle réutilisables lors de manifestations. Ces ustensiles en plastique devraient aussi être proscrits dans les administrations, selon les Verts.

Mais le texte va plus loin: il veut que les communes soutiennent les commerçants qui veulent supprimer le plastique à usage unique «via une campagne de visibilité», d’interdire la distribution de sachets «fabriqués à partir de dérivés du pétrole lors des événements organisés ou soutenus par la Commune», de renoncer aux sacs plastiques comme «contenants pour les poubelles publiques de la Commune situées dans l’espace public», ou encore «de mettre à disposition de la population des sacs compostables gratuits». Ch. D.

Articles en relation

La Ville va interdire le plastique à usage unique

Environnement Tous les utilisateurs du domaine public municipal devront se passer de pailles, gobelets et autres contenants jetables. Plus...

Le plastique genevois peine à se recycler

Déchets Complexe, le recyclage de cette matière coûte cher et rapporte peu. Les spécialistes en gestion des déchets prônent plutôt une valorisation thermique par incinération. Plus...

Genève est prêt à interdire le sac plastique gratuit

Consommation Au parlement, l’idée fait consensus: les commerces ne doivent plus offrir de sachets issus du pétrole. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...