Les artisans fixent seuls leurs frais de déplacement

Factures saléesChaque entreprise est libre de décider de ses coûts de transport. Pour les clients, il vaut mieux se renseigner avant de confier un mandat.

Les artisans, les serruriers notamment, ont toute latitude légale pour fixer leurs tarifs de déplacement à leur guise.

Les artisans, les serruriers notamment, ont toute latitude légale pour fixer leurs tarifs de déplacement à leur guise. Image: Pierre Abensur (Archives)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un chauffagiste installé aux Eaux-vives a facturé 125 francs de frais de déplacement à un client pour se rendre à Onex, soit plus de 20 francs par kilomètre. Si ce montant paraît abusif, les artisans (plombiers, électriciens, serruriers, etc.) ont pourtant toute latitude légale pour fixer leurs tarifs à leur guise, puisque aucune loi ne règle la facturation de ce type de coûts, ainsi que le rappelle Valérie Muster, juriste et responsable de la permanence de la Fédération romande des consommateurs: «Il n’y a pas une réglementation fédérale ou même cantonale réglant les tarifs maximaux facturables. Une association faîtière pourrait faire une recommandation en fixant une fourchette de ce qui est acceptable, mais en règle générale, chacun fait comme il veut. Les frais de déplacement peuvent être fixés en fonction de la distance effective à parcourir, mais généralement c’est un forfait. Donc si le plombier habite à deux pâtés de maison ou à 15 km, le tarif peut très bien être le même.»

Pierre-Yves Tapponnier, secrétaire général adjoint de la Fédération genevoise des métiers du bâtiment, abonde dans ce sens: «Les entreprises facturent les frais de déplacement qu’elles veulent. C’est la libre concurrence qui s’applique. Il n’y a aucune loi concernant la tarification.»

Le modèle d’affaires de Vincent Beux, le patron de Sos-Serrures, repose beaucoup sur cette facturation des frais de déplacement. «Le dépannage simple d’une porte, sans modification, ne prend que cinq à dix minutes, nous facturons donc un forfait de 100 francs pour une intervention au centre-ville aux heures de bureaux.

Pour éviter toute mauvaise surprise, Valérie Muster recommande donc aux consommateurs de toujours s’enquérir des frais de déplacement avant de mandater un artisan. (TDG)

Créé: 01.12.2013, 22h49

Sondage

L'Etat doit-il légiférer sur les frais de déplacement des entreprises?





Articles en relation

Les Genevois travaillent moins que les Vaudois

Economie Les enquêtes conjoncturelles des Chambres de commerce romandes et tessinoise livrent quelques informations annexes intéressantes. Plus...

Les exportations tirent l’économie genevoise vers le haut

Conjoncture La marche des affaires est jugée satisfaisante pour une majorité d’entreprises, selon l’enquête conjoncturelle annuelle publiée vendredi par la CCIG. Plus...

Les lauréats des prix de l’innovation et de l’économie genevoise sont connus

récompense La société Contexa, pour son robot doseur de parfum, et Procter & Gamble, pour son engagement en faveur du tissu économique local, ont été récompensés jeudi après-midi. Plus...

Des petits commerçants parient sur le CEVA

Economie Le chantier apparaît moins comme une gêne que comme une opportunité de faire des affaires pour les petits magasins. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.