Les TPG offrent le wifi en libre accès à leurs clients

RéseauAu total, 43 véhicules de la flotte seront équipés d’ici à la fin septembre, dans le cadre d’un projet pilote.

Au total, 43 véhicules de la flotte TPG seront équipés du wifi, et habillés de visuels permettant de les identifier.

Au total, 43 véhicules de la flotte TPG seront équipés du wifi, et habillés de visuels permettant de les identifier. Image: TPG

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nous vous l’avions déjà annoncé mais cette nouveauté se concrétise: les Transports publics genevois (TPG) confirment, ce lundi, dans un communiqué, le lancement du wifi gratuit dans 43 de leurs véhicules. Cette initiative porte sur une période test de trois mois à l’issue de laquelle la poursuite de ce service sera décidée. Elle résulte d’un atelier de créativité organisé par le Département de l’environnement, des transports et de l’agriculture du canton de Genève (DETA) et regroupant plusieurs représentants de la société civile genevoise. L’accès gratuit à Internet avait été identifié à cette occasion comme un moyen d’encourager l’utilisation des transports publics. «Il répond à une demande clairement exprimée lors de nos consultations», selon Luc Barthassat, patron du DETA. Les premiers échos recensés auprès de jeunes usagers semblent donner raison au magistrat PDC.

Objectif: rendre les transports publics toujours plus attractifs et en phase avec leur temps. Mais, tout comme le récent projet de navette autonome, cette nouveauté est-elle bien raisonnable en période de restriction budgétaire? «Cela ne doit pas nous empêcher d’innover», réagit François Mutter, porte-parole et responsable des affaires publiques des TPG. Et puis concernant plus spécifiquement le wifi, «nous répondons à une vraie volonté de notre autorité de tutelle et l’investissement est contenu», ajoute le cadre de la régie autonome.

Le coût de la période test s’élèverait ainsi à 250 000 francs.

Deux heures par jour

Les TPG ont démarré ces derniers jours un test grandeur nature. Au total, 43 véhicules de la flotte seront équipés d’ici à la fin du mois de septembre. Ces bus seront habillés de visuels permettant de les identifier. Ils circuleront sur plusieurs lignes du réseau TPG dont la ligne 10 qui relie Genève Aéroport à Rive.

Très concrètement, l’accès au wifi gratuit des TPG, dénommé «tpg-freeWiFi», se fera via un code d’accès obtenu par SMS. Après une première connexion, l’usager sera reconnu automatiquement par le réseau. L’utilisation se limitera pour une personne à deux heures par jour en continu ou deux heures réparties sur une durée de 24 heures.

Etude de la faisabilité technique

Les tests réalisés durant les trois mois d’essai doivent permettre d’évaluer la faisabilité technique, le coût de mise en œuvre et les charges d’exploitation d’une telle innovation. Il importe notamment aux TPG de déterminer s’ils sont en mesure de fournir une connexion gratuite de qualité à leurs clients. A l’issue de cette période, un bilan sera établi afin de décider de la poursuite et de l’extension de ce service à un nouveau périmètre ou à l’ensemble de la flotte des TPG.

(TDG)

Créé: 28.08.2017, 12h05

François Mutter, porte-parole et responsable des affaires publiques des TPG. (Image: Lucien Fortunati)

Articles en relation

Un déficit moindre que prévu aux TPG

Genève Ayant perdu 7,6 millions de francs en 2016, la régie voit ses réserves tarir. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Bolsonaro chez Trump
Plus...