Le verglas transforme la Voie verte en patinoire

GenèveLes chutes se sont succédé ce matin sur le pont qui surplombe la Seymaz. Une cycliste a été conduite à l'hôpital.

Le verglas sur le pont en bois de la Seymaz a provoqué de nombreuses chutes mardi matin. La passerelle sera salée mercredi.

Le verglas sur le pont en bois de la Seymaz a provoqué de nombreuses chutes mardi matin. La passerelle sera salée mercredi. Image: Info Lecteur/ R. Pittet

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Mardi matin, il valait mieux marcher à côté de son vélo si on voulait éviter la chute!» raconte Olivier, un cycliste habitué de la Voie verte, qui l'a empruntée vers 8 h 15. Sur le pont en bois qui surplombe la Seymaz, à Chêne-Bourg, le verglas mettait en danger les cyclistes pressés de rejoindre leur poste de travail.

«Un homme a pris sur lui pour avertir les autres cyclistes qui arrivaient, devant l'hécatombe, raconte Olivier. L'état de la route était extrêmement préoccupant!»

Photo: Info Lecteur/ R. Pittet

Les accidents évités de justesse se sont succédé et une femme a été conduite à l'hôpital après une chute survenue entre 8 h 15 et 8 h 30. La police a ensuite fermé le tronçon jusqu'en début d'après-midi.

Salage exceptionnel autorisé

La passerelle de la Seymaz s'est donc transformée en patinoire. Mais à qui revient la tâche d'agir? À Chêne-Bourg et à Chêne-Bougeries, car le cours d'eau fait office de frontière naturelle entre les deux communes ou au projet CEVA? Cela ne semble pas clair. Ce qui est certain, toutefois, c'est que le bois que revêt le pont complique grandement la donne.

«En 2017 une convention entre les CFF et les communes a été établie pour l’entretien de la Voie verte dans sa globalité avec une répartition des rôles. L’entretien de la passerelle de la Seymaz revient aux CFF. Dans ce cadre, afin d’améliorer rapidement la sécurité au niveau de la passerelle, un revêtement provisoire était déjà posé en fin d'après-midi mardi, et ce dans l’attente d’une amélioration du revêtement définitif», explique Magalie Melly, porte-parole du projet CEVA.

Selon les services communaux, l'action se déroulerait plutôt dès mercredi matin. «Nous avons l'interdiction des responsables du projet CEVA de saler le pont d'ordinaire, à cause du risque de carbonatation. Mais suite aux chutes de ce matin, nous avons reçu l'autorisation de saler de manière exceptionnelle et provisoire mercredi matin. Le temps qu'une réelle solution soit trouvée pour sécuriser la passerelle en hiver», indique Joao Gilberto, responsable du Service des routes dans la commune de Chêne-Bougeries.

Bandes antidérapantes peu résistantes

Pour corser le tout, la passerelle ne peut être recouverte de produits quelconques et devra, en temps voulu, être déneigée à la main, la structure ne pouvant supporter des véhicules de plus de trois tonnes et demie. Des bandes antidérapantes avaient bien été collées, mais elles n'ont pas tenu...

«Le reste de la chaussée de la Voie verte avait, dans un premier temps, été recouverte d'une matière fine calcaire pour contrer le verglas, précise Joao Gilberto, mais elle n'a pas supporté le passage des nombreux vélos. Depuis cet été, un enrobé de couleur a été prolongé et supporte bien le salage.»

Créé: 13.11.2019, 01h03

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Braquage: La Poste renonce aux transports de fonds
Plus...