Le trolleybus sans fil genevois présenté à la COP21

Genève/ParisLundi matin, le bus TOSA a quitté le Grand-Lancy en convoi exceptionnel pour rallier Paris dans la nuit.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lundi matin, un convoi exceptionnel a quitté le dépôt TPG du Bachet-de-Pesay avec pour destination Paris. A son bord: un trolleybus sans fil TOSA. Arrivé dans la nuit à bon port, ce bus électrique genevois unique en son genre a pris ses quartiers mardi matin sur le Champ-de-Mars. Jusqu'à mercredi soir, il participe à Bus 2025, un événement réunissant les bus écologiques de demain organisé dans le cadre de la conférence sur le climat COP21 par la RATP (Régie autonome des transports parisiens) et le STIF (Syndicat des transports d'Ile-de-France).

Un convoi de 32 mètres

«Nous sommes partis du Grand-Lancy lundi vers 8h30 pour arriver à 19h à Evry, à environ 30 km de Paris», raconte Alain Bonzi, patron de Annecy Assistance Dépannage (AAD), l'entreprise haut-savoyarde qui a remorqué le TOSA. Au total, le convoi mesure 32 mètres de long. Le bus pèse à lui seul 20 tonnes. «Nous avons dû attendre 23 heures pour entrer dans Paris et emprunter les axes où nous pouvions passer sans perturber le trafic, poursuit le dépanneur annécien. Un aussi long convoi sur une telle distance, c'était une première pour nous. Mais tout s'est bien passé», se réjouit Alain Bonzi.

«L'événement était initialement prévu avant la conférence sur le climat, mais suite aux attentats du 13 novembre et aux mesures prises concernant les manifestations publiques, il a été déplacé, explique Rolf Gobet, directeur de l'Office de Promotion des Industries et des Technologies (OPI). Parmi la douzaine de véhicules présents à Paris, le bus TOSA est le plus long, poursuit-il. La RATP envisage d'ailleurs son implémentation sur le réseau parisien.»

Pas de délégation genevoise

Une délégation officielle genevoise devait à l'origine faire le déplacement pour notamment rencontrer le premier ministre Manuel Valls et la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal, qui avaient été annoncés sur le Champ-de-Mars. Mais ces derniers, accaparés par la COP21, qui a débuté lundi, ont dû y renoncer. «Il est toutefois prévu que le secrétaire d'Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, Alain Vidalies, et la maire de Paris, Anne Hidalgo, soient présents», souligne le directeur de l'OPI. Côté Suisse, ce sont finalement Christophe Clivaz, président ad intérim du conseil d'administration des TPG et des représentants de la firme ABB, constructeur du TOSA, qui se sont rendus à Paris.

Rappelons que le bus électrique genevois a été conçu dans les ateliers genevois de ABB Sécheron, en partenariat avec les Transports publics genevois (TPG), les Services industriels genevois (SIG) et l'OPI. Doté d'une batterie légère, le TOSA a pour particularité de pouvoir se recharger très rapidement – 20 secondes – à certains arrêts ainsi qu'au terminus. Plus besoin de câbles donc. Après des tests réalisés avec succès entre 2013 et 2014 sur un tronçon aéroport-Palexpo, ce véhicule futuriste devrait circuler dès 2017 sur la ligne 23.

Vidéo de présentation du TOSA (2013):

Créé: 02.12.2015, 10h09

Articles en relation

Genève drague à Berne avec son trolleybus sans fil

Technologie En quête de subsides, le bus électrique TOSA se présente aux responsables fédéraux. Plus...

D’ici trois ans, les bus TOSA rouleront sur la ligne 23

Transports publics genevois Le système recharge aux arrêts, testé depuis un an entre l’aéroport et Palexpo, a fait ses preuves. Les autorités pensent plus loin. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...