Le tram 12 pourrait quitter le quartier des Palettes

MobilitéConspué, le projet de boucle pour le terminus du 12 est en passe d’être oublié. Le tram 18 prendrait le relais.

Infographie

Infographie

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des Lancéens à leurs autorités en passant par les experts en urbanisme, la nouvelle devrait susciter un soulagement général. Après des années de polémique, l’État envisage d’abandonner son projet d’énorme boucle ferroviaire aux Palettes, en lien avec l’extension du tram 15 vers les Cherpines et Saint-Julien. «Le comité de pilotage a approuvé l’étude d’une autre solution pour l’aménagement de la station tramway aux Palettes, confirme Roland Godel, au nom du Département cantonal des infrastructures. Cette étude se base sur une éventuelle inversion entre la ligne 12 et la ligne 18 sur la section entre le Bachet et les Palettes.»

Aujourd’hui, les Palettes abritent le terminus des lignes 12 et 15. Pour rebrousser chemin, le tram 12 a besoin d’une boucle. La ligne est en partie desservie par des véhicules n’ayant qu’une cabine de pilotage et ne pouvant rouler que dans un sens. Les trams plus modernes peuvent, eux, se contenter d’être aiguillés sur la voie parallèle pour repartir ensuite en sens inverse. Bien qu’imposante, la boucle actuelle des Palettes est trop petite pour accueillir tous les trams 12: un convoi sur deux a donc son terminus au Bachet, où une autre boucle est disponible.

Dans la perspective de la prolongation de la ligne 15, une réfection de ce pôle des Palettes, également desservi par des lignes de bus, prévoyait un imposant dispositif incluant une boucle, six haltes pour les trams 12 et 15, tandis qu’une boucle de rebroussement pour cette première ligne impliquait un parcours sinueux pour la seconde. Au milieu de ce fouillis ferroviaire, on prévoyait d’ériger deux immeubles. La Fondation pour la promotion du logement bon marché et de l’habitat coopératif (FPLC), qui avait pour mission de bâtir sur ce site, s’était insurgée contre ce qu’elle considérait être un désastre urbanistique, nécessitant de protéger les futurs habitants des probables nuisances par un couvert que personne n’était toutefois d’accord de financer. La Commission officielle de l’urbanisme avait elle aussi conspué le projet, tout comme les autorités lancéennes et les associations de quartier.

Sans boucle, le nouveau plan devrait être moins cher et moins vorace en espace. Les faisceaux ferroviaires se concentreraient sur deux bords du terrain qui s’étend entre l’avenue des Communes-Réunies et les chemins des Palettes et des Rambossons, atténuant les contraintes sur les projets de construction. Les deux immeubles qui devaient trôner au cœur de la boucle pourront ainsi être déplacés de quelques mètres et donner en partie sur un parc plutôt que d’être cernés de rails et de virages ferrés annonciateurs de couinements stridents.

«Nous sommes satisfaits, mais l’impression reste d’avoir perdu trois ans à demander une solution plus intéressante du point de vue technique et urbanistique, commente Damien Bonfanti, magistrat lancéen chargé de l’Aménagement. Ce qui a été décrit comme impossible devient soudain possible. Il faut remettre tout le monde autour de la table et réviser le plan localisé de quartier, ce qui prendra sans doute deux ans.» Un bémol: la desserte du secteur sera affaiblie par la rocade entre les deux lignes de tram. De 7 h à 19 h, on compte un tram 12 toutes les huit minutes entre Bachet et Palettes. La cadence passera à neuf ou dix minutes avec le 18. Si des demandes existent pour renforcer cette ligne, notamment du côté de Meyrin, cela n’est pas envisagé avant l’horizon 2025-2030.

En revanche, le changement de plan devrait atténuer l’hostilité envers l’extension du tram 15 – qui a suscité 254 oppositions. Négociant avec les riverains, l’État espère obtenir le feu vert fédéral au printemps pour lancer les travaux à la fin de 2019. (TDG)

Créé: 24.11.2018, 10h11

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.