Le sort de Pierre Maudet sera tranché en janvier

Psychodrame politiqueLes partisans du magistrat demandaient une assemblée en décembre. Ce sera le 15 janvier.

Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Finalement, ce sera en janvier. Alors que les amis de Pierre Maudet réclamaient l'organisation d'une assemblée générale extraordinaire «sans délai (...) dans la première quinzaine du mois de décembre», la présidence du PLR genevois a fixé la date au samedi 15 janvier. «La décision a été prise d'un commun accord avec Monsieur Maudet», assure Alexandre de Senarclens, le président du parti, qui pour expliquer le report évoque l'agenda politique trop serré d'avant les fêtes, agenda rythmé notamment par la séance du Grand Conseil et des Chambres.

Organisée à l'Uni Dufour à 19h30, l'assemblée sera ouverte aux quelque 3000 membres du PLR genevois. Son ordre du jour est lapidaire. Son point principal stipule: «Confiance et soutien à Pierre Maudet, discussion et prise de position». Les débats seront certainement nourris, chaque camps disposant d'un temps amplement suffisant pour mobiliser ses troupes et organiser les prises de parole. A ce stade, les pronostics quant au résultat final sont impossibles réaliser.

Deux certitudes: le PLR Suisse pourrait à nouveau s'inviter dans la discussion début janvier, si son comité central, comme la possibilité lui en revient, saisit la conférence des présidents de partis cantonaux pour demander au PLR genevois d'exclure son magistrat du parti. Deuxième point, un soutien accordé au conseiller d'Etat ne marquerait pas le début de la fin de ses ennuis politiques internes, mais au mieux la fin de leur début, la procédure judiciaire suivant son cours par ailleurs.

(TDG)

Créé: 05.12.2018, 12h05

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.