Le robot Nao se prépare à rencontrer Pierre Maudet

Salon des inventionsDerniers réglages pour le robot yverdonnois à l'occasion de l'inauguration du salon. Rencontre du troisième type.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le rendez-vous est donné aujourd'hui mardi à la Halle 7 de Palexpo où aura lieu le salon des inventions de Genève. Le 18 avril, Pierre Maudet coupera le ruban pour inaugurer cette foire annuelle. Particularité de cette édition, un robot, Nao, va remettre les ciseaux au maire de Genève. La Tribune de Genève a rencontré cette machine la veille de l'inauguration.

Assis sur un trône mécanique qui l'amènera vers l'homme politique, Nao teste les dernières manœuvres pour ne pas buter contre un quidam. «Au départ, je devais me déplacer à pieds, mais je ne suis pas encore assez au point pour me déplacer sur un tapis», confie-t-il. Car il parle! Même sans interactivité, l'engin est capable de formuler quelques mots. Il n'est donc pas autonome, il a besoin d'une équipe d'ingénieurs de la Haute Ecole vaudoise d'Ingénierie et de Gestion pour savoir ce qu'il faut faire. Les scientifiques sont derrière un écran et tapotent sur le clavier pour commander le robot à distance.

La machine roulante sur laquelle il se meut se nomme OP-Y. Elle bouge dans toutes les directions et peut suivre à la trace, grâce à une caméra, un humain sans le heurter, quitte même à reculer au cas où.

Au total, les robots seront trois. Le dernier, RH-Y, est un parent proche de Nao: il se déplace, parle et peut saisir des objets au moyen d'un bras articulé. Ses concepteurs lui prédisent un avenir de caddie intelligent dans les supermarchés. Mais voilà, il n'a pas une forme humaine. C'est pour cela que Nao a été choisi: «Je suis un vrai médiateur entre l'homme et la machine. Mon physique est plus agréable pour les personnes avec qui j’interagis», dit-il.

Les trois appareils robotiques sont gouvernés par un seul programme nommé «Piaget». Ce dernier permet de configurer et gérer l'ensemble des machines pour une meilleure coopération. En revanche, Nao et son chariot roulant semblent plus à l'aise sur le tapis que RH-Y qui a failli s'encoubler dans un malheureux pli. Il rit à moitié: «C'est pour éviter ce genre de chose qu'on s'entraîne avant. J'espère ne pas trop échauffer mes neurones et m'éteindre au milieu de la représentation.»

Créé: 17.04.2012, 18h17

Les mots du directeur du projet

«Pour moi, c'est de l'intelligence artificielle. Les gens ont tendance à réserver cela aux humains, malgré les avancées technologiques. L'intelligence est la capacité d'apprendre et de conserver l'expérience, et ainsi pouvoir répondre plus rapidement à un ordre donné.»

«Un lave-vaisselle bat immanquablement Nao. Mais uniquement parce qu'il n'est pas fait pour ce genre de chose. Lorsqu'on crée un projet robotique, il faut d'abord fixer un but à accomplir. A partir de là, on peut réaliser de grandes choses dans un cadre défini. Pour atteindre l'excellence, il faut un équilibre entre science et action.»

Jean-Daniel Dessimoz, professeur à l'HEIG-VD et concepteur du projet.

Articles en relation

Un robot va inaugurer le 40e Salon des Inventions de Genève

Innovation Du 18 au 22 avril, pas moins de 1000 idées inédites seront présentées à Palexpo. Une édition de tous les records, selon les organisateurs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève éteint ses lumières le 26 septembre
Plus...