Le retour de Thierry Cerutti sème la pagaille à Vernier

PolitiqueLe bouillant MCG va remplacer un élu démissionnaire au Municipal. Les nombreux viennent-ensuite «n’étaient pas intéressés».

C’est un Thierry Cerutti gonflé à bloc qui nous a confirmé mercredi cette nouvelle qui circulait depuis quelques jours dans le landerneau politique.

C’est un Thierry Cerutti gonflé à bloc qui nous a confirmé mercredi cette nouvelle qui circulait depuis quelques jours dans le landerneau politique. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Oui j’ai décidé de siéger à nouveau au Conseil municipal de Vernier, ma commune de cœur! Le MCG est en perte de vitesse et a besoin d’une locomotive comme moi pour rebondir d’ici les prochaines élections communales.» C’est un Thierry Cerutti gonflé à bloc qui nous a confirmé mercredi cette nouvelle qui circulait depuis quelques jours dans le landerneau politique.

Le retour de cette forte tête sème la pagaille dans la 2e Ville du Canton. Même son propre parti est sous le coup car ce gendarme de profession – qui avait démissionné du parlement verniolan à la fin de 2016 – aurait programmé sa réapparition en catimini.

«Méthode cavalière»

Proche collègue de parti, Ana Roch est la première surprise par «cette méthode cavalière. Thierry aurait au moins pu informer la section.» Réponse de l’intéressé: «Il a fallu agir rapidement après la démission de notre élu municipal Rui Oliveira, cet été. J’ai personnellement rencontré tous les viennent-ensuite du MCG pour leur expliquer ma stratégie. Ils m’ont donné leur aval en signant un document. J’ai ensuite pu récolter les 25 signatures nécessaires pour déposer ma candidature à la Chancellerie.» Actuel député au Grand Conseil et candidat aux élections nationales, Thierry Cerutti – 49 ans – devrait ainsi pouvoir participer au prochain Municipal du 1er octobre.

Curieux toutefois qu’aucun des 11 viennent-ensuite du MCG n’ait souhaité siéger au Conseil municipal! «Cinq, six d’entre eux ont déménagé depuis les dernières élections», nous informe-t-on à la Mairie. «Et les autres n’en avaient pas envie», déclare Thierry Cerutti. Parmi eux, Nidhal Sakar confirme avoir discuté avec ce dernier: «Je lui ai dit que je n’étais pas intéressé. Je suis trop pris au niveau privé et professionnel.»

Candidate malheureuse à la Mairie l’an dernier, Ana Roch voit-elle un rival en la personne de Thierry Cerutti? Car le revenant pourrait bien ne pas seulement se contenter du parlement verniolan. «Je me concentre pour l’heure sur les élections nationales, répond l’ancienne présidente du MCG. L’important, c’est qu’un MCG accède au Conseil administratif l’an prochain.»

PLR divisé

Le MCG se retrouvera-t-il alors à nouveau seul contre tous? Car le retour du «dérangeant Cerutti» pourrait avoir des effets sur les alliances entre partis.

Depuis 2011, une dynamique d’union droite-gauche vise à enrayer la vague populiste qui s’était à l’époque manifestée sur la commune: les conseillers administratifs Thierry Apothéloz (socialiste) et Yvan Rochat (Vert) s’étaient alliés au libéral Pierre Ronget pour faire barrage au populaire Thierry Cerutti (premier élu MCG à un Exécutif genevois en 2007), avec qui ils entretenaient – selon leurs dires – des relations houleuses. Avec succès, malgré l’étonnement suscité dans le sérail politique par une union de deux magistrats de gauche avec un candidat de droite. Une dynamique payante qui s’est répétée en 2015.

«On ne change pas une équipe qui gagne», continuent aujourd’hui à défendre les supporters de ce curieux rapprochement. C’est notamment le cas de Pierre Ronget, qui ne briguera cependant pas un nouveau mandat au printemps. Le jeune Gian-Reto Agramunt a été désigné en février pour lui succéder. Et le PLR verniolan semble aujourd’hui bien divisé sur l’union gauche droite.

La voix du président

Réunie lundi en assemblée pour se prononcer sur cette pomme de la discorde, la section verniolane a décidé d’y renoncer lors d’un vote des plus serrés (10 oui, 10 non et une abstention). «Le président a voté contre et sa voix est prépondérante», considèrent les adversaires de «cette alliance contre nature». Partisan de la première heure de «l’union républicaine» avec le PS et les Verts, Sieur Ronget ne l’entend pas de cette oreille. «Il va falloir re-convoquer une séance», estimait-il mardi au sortir du Conseil municipal.

Contacté, le président du PLR de Vernier, Nicolas Aubert, ne souhaite pas faire de commentaire. Mais les dés sont jetés, affirment les anti-alliance qui dénoncent «l’héritage encombrant de Pierre Ronget auquel il faut impérativement mettre un terme». Le président cantonal du PLR, Bertrand Reich, abonde: «Je trouve tout à fait malvenu que la section verniolane apporte son soutien au PS, l’un de nos grands adversaires politiques au plan cantonal. Ce n’est tout simplement pas possible de s’allier à un parti dont le courant de pensée est totalement opposé au nôtre.»

Élections très ouvertes

Vu les forces en présence, le siège PLR à la Mairie de Vernier pourrait ainsi être sérieusement menacé par le MCG, deuxième formation politique de la commune. Mais pas seulement, tant les élections verniolanes s’annoncent ouvertes! Et ce d’autant plus alors que seul le socialiste Martin Staub se représente au Conseil administratif.

Une perspective qui n’émeut pas plus que cela Bertrand Reich: «La décision appartient au PLR de Vernier, mais il n’est pas acceptable que nos candidats s’allient à des adversaires politiques pour être élus. Il est temps de ramener de la cohérence chez nous!»

Créé: 05.09.2019, 07h26

Articles en relation

Arnaud Cerutti: À Bernex et Carouge, on veut faire appel à la magie de la Coupe

La revue des blogs Jean-Dominique Michel: Neurosciences et évolution de la religion. Sylvie Neidinger: La journée des gauchers. Pascal Gavillet: ”Les mauvais films, c'est de la flatulence intellectuelle”- Claude Bonard: 15 août 1944, Provence, un débarquement méconnu. Plus...

Thierry Cerutti dégradé, c’est confirmé

Justice La Cour de justice confirme la sanction infligée par le Conseil d’État au policier Thierry Cerutti, par ailleurs député MCG. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève éteint ses lumières le 26 septembre
Plus...