Le meilleur député est le PLR Cyril Aellen

Grand ConseilJocelyne Haller (EàG) se classe deuxième, devant la Verte Sophie Forster Carbonnier.

Cyril Aellen, avocat de 45 ans, a obtenu un score canon (39 suffrages), pêchant des voix dans toutes les formations.

Cyril Aellen, avocat de 45 ans, a obtenu un score canon (39 suffrages), pêchant des voix dans toutes les formations. Image: LAURENT GUIRAUD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le libéral-radical Cyril Aellen a été placé par ses pairs en tête du classement des députés. Ce dernier a été effectué sur la base d’un sondage auprès des élus du Grand Conseil réalisé par la Tribune de Genève, une opération menée traditionnellement peu avant la fin de chaque législature. L’avocat de 45 ans a obtenu un score canon (39 suffrages), pêchant des voix dans toutes les formations. Au sein de la députation du Parti libéral-radical (PLR), il a également largement distancé tous les concurrents: 13 PLR sur 24 ont voté pour lui.


Lire aussi l'éditorial: L’autoportrait du Parlement est instructif


L’homme n’est pas du genre à s’emballer, mais il apprécie: «J’interprète ce résultat comme une reconnaissance pour mon engagement et pour le fait que je suis toujours disposé à parler avec les 99 autres députés.» De fait, c’est bien à la fois la qualité de son argumentation et de son travail sur les dossiers (notamment en Commission des finances) autant que sa capacité à dialoguer avec tous qui ont été avancés par de nombreux députés lui ayant accordé une voix.

Un homme de convictions

Il serait faux d’en déduire que Cyril Aellen pactise sans cesse et modifie son opinion au gré des conversations. Ses convictions libérales, sa vision de la société et du fonctionnement de l’économie sont bien trop ancrées en lui pour cela. «C’est la pointure No 1, il est dans toutes les négociations importantes, c’est vers lui que se tourne sans cesse la droite», a commenté un député écologiste. «Il est intelligent et il est toujours possible de discuter avec lui», a ajouté un élu d’Ensemble à Gauche. La droite n’en pense bien entendu pas moins.

Pour le vainqueur, cependant, c’est avant tout le labeur effectué qui a dû convaincre. «J’en veux pour preuve que votre classement récompense des gens qui travaillent», ajoute-t-il. Il fait ici notamment référence aux deux femmes qui le suivent dans le classement: Jocelyne Haller (21 voix), d’Ensemble à Gauche, et Sophie Forster Carbonnier (19), des Verts.

Les observateurs de la vie parlementaire ne peuvent que confirmer les propos de Cyril Aellen. Avec ces deux femmes, on est loin d’une politique de gesticulation et d’avis à l’emporte-pièce. Toutes deux bûchent leurs dossiers. Sophie Forster Carbonnier occupait du reste la deuxième place du classement il y a quatre ans. «Il est toujours agréable d’obtenir une reconnaissance de ses pairs, réagit l’écologiste. Mais il faut relativiser. Ce n’est pas non plus un score stalinien.»

Surprise et satisfaction

Pour Jocelyne Haller, la première réaction est l’étonnement: «Je dois reconnaître que je ne m’attendais pas à cela. Personnellement, j’ai souvent l’impression de pouvoir faire mieux et plus. Je ne parviens donc pas à considérer ce résultat comme un label de qualité. Il n’empêche! C’est appréciable. C’est une forme de reconnaissance.»

Le positionnement très à gauche de Jocelyne Haller ne lui a sans doute pas permis de glaner beaucoup de voix à droite. Mais au sein de l’Alternative, elle convainc partout. Les socialistes lui ont ainsi octroyé pas moins de 12 voix.

Sophie Forster Carbonnier se situe pour sa part politiquement davantage au centre. Elle séduit par conséquent plus facilement l’Entente, qui ne s’est pas montrée chiche: 14 suffrages entre le PDC et le PLR. Commentaire d’un de ses fans: «C’est une femme exceptionnelle, qui connaît ses dossiers. Elle est capable de s’exprimer sans vociférer et sans attaquer.»

On relèvera que la réussite de ces deux élues est d’autant plus remarquable que les femmes sont très minoritaires au sein de l’assemblée. Elles représentaient 24% des députés en début de législature. Ce qui n’empêche pas de trouver sept d’entre elles classées parmi les 21 meilleurs députés.

Un parlement très éclaté

Au-delà de la victoire méritée du trio de tête, notre sondage fournit quelques informations intéressantes sur le Grand Conseil version 2015-2018. Le fait le plus marquant est un éparpillement très important des voix. En effet, pas moins de 81 députés sur 100 se sont vu attribuer au moins un suffrage par les 91 élus qui nous ont répondu.

On peut interpréter ce fait de deux manières, du reste vraisemblablement complémentaires. Première explication: peu de leaders sont parvenus à s’imposer dans chaque groupe. Seconde hypothèse: cet éparpillement est simplement le reflet de l’état d’un Grand Conseil très éclaté, en proie à de multiples bisbilles et aux alliances très mouvantes.

Collaboration: Anna Vaucher, Sophie Simon, Julien de Weck et Marc Moulin


Un classement toujours révélateur

À chaque législature, les députés désignent les meilleurs d’entre eux. Ils sont bons juges. La preuve, on retrouve quelques années plus tard un des membres du trio des lauréats à un poste de magistrat, tandis que les autres effectuent une belle carrière politique.

C’est ainsi qu’en 2013, Mauro Poggia (MCG) arrivait en troisième position, derrière Christian Bavarel (Verts) et Sophie Forster Carbonnier (Verts). En 2009, le libéral Olivier Jornot cassait la baraque en récoltant presque la moitié des voix du parlement. Il était accompagné par Pierre Losio (Verts) et Gabriel Barrillier (Rad). En 2004, David Hiler (Verts) était désigné. Il était suivi par Christian Grobet (AdG) et Michèle Künzler (Verts). En 2000, David Hiler, encore lui, était suivi de Michel Halpérin (Lib) et de Claude Blanc (PDC).

Établis par les députés eux-mêmes, ces classements comportent toutefois des biais liés à leur élaboration. Deux voix pouvant être attribuées dans leur propre coalition, les députés des grands partis, plus nombreux, distribuent ainsi une surprime à leurs alliés. Le PLR «sert» ainsi le PDC, et le MCG l’UDC. Enfin, normalement. Car en l’occurrence, l’état des relations entre MCG et UDC étant mauvais, les apports ont été maigres. À gauche, avec trois partis, la même distorsion n’existe pas. Mais un autre élément peut jouer.

Normalement, les deux voix à distribuer aux coalitions adverses servent les partis du centre, c’est-à-dire le PDC (le centre de la droite) et les Verts (le centre de la gauche). Ce phénomène explique pourquoi les Verts sont si nombreux à figurer parmi les lauréats depuis l’origine de nos classements. Mais le PDC? En fait, le parti centriste reçoit peu de voix de la gauche et ne fait pas le plein au PLR. En outre, les suffrages s’éparpillent sur plusieurs individus.

Marc Bretton (TDG)

Créé: 14.01.2018, 18h49

Cliquer pour agrandir.

La méthode

Note Ce sondage a été réalisé jeudi et vendredi auprès de 91 députés du Grand Conseil. Un n’a pas souhaité répondre, huit n’ont pas retourné nos appels.

Nous avons considéré les trois blocs de députés réunis par des alliances politiques. L’Entente (PLR et PDC), la gauche (socialistes, Verts et Ensemble à Gauche) et enfin le MCG et l’UDC.

Questions Nous avons donné cinq voix à chaque député. Il pouvait désigner un membre de son parti, deux de sa coalition et deux appartenant aux autres regroupements. Il était interdit de se nommer soi-même. Et pas obligatoire de désigner cinq personnes.
M.BN

Articles en relation

Au Grand Conseil, le sexisme est une réalité pour les élues

Harcèlement Alors que Berne est en ébullition, les députées genevoises ne rapportent pas de gestes déplacés. Mais certaines dénoncent un climat pesant. Plus...

Le Grand Conseil sauve le subside de 30 francs

Assurance-maladie La gauche et le MCG ont réussi jeudi à empêcher le Conseil d’État de supprimer une aide financière. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Référendum sur l'avortement en Irlande
Plus...