Le long de la frontière, le Foron se fait bichonner

AménagementA Saint-Cergues, le marais de Lissoud, ancienne casse automobile, est désormais consacré à la balade.

L’une des plus importantes casses automobiles de Haute-Savoie a fait place à un nouveau coin de paradis.

L’une des plus importantes casses automobiles de Haute-Savoie a fait place à un nouveau coin de paradis. Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’était une casse automobile, l’une des plus importantes de Haute-Savoie. Ici, gisaient des carcasses de camions, de voitures et des tonnes de pneus. Aux côtés de la roselière qui s’étend à perte de vue, cet espace de 2,5 hectares a été entièrement réaménagé. Une verdure clairsemée, des rondes de menhirs un brin énigmatiques, des sculptures de bois et des mares ont vu le jour. De quoi ravir joggeurs, promeneurs et cavaliers.

C’est avec fierté que le maire de Saint-Cergues (Haute-Savoie), Gabriel Doublet, évoque ce nouveau coin de paradis situé sur sa commune, à deux pas de la frontière: «Cela a permis aux habitants de se réapproprier cet endroit. De plus, c’est un atout touristique indéniable. On peut désormais se balader du parc des Ecureuils à Ville-la-Grand jusqu’à Bons-en-Chablais. Et nous avons établi la connexion avec les sentiers qui partent dans les Voirons.»

Ce projet, dont le coût total s’élève à 411 252 euros, est l’un des derniers en date menés par le Syndicat intercommunal du Foron du Chablais Genevois (Sifor).

«Maîtriser les inondations»

Cette structure intercommunale a été créée en 2002, «pour protéger la rivière, la remettre en état et maîtriser les inondations», selon son vice-président Jean Pelloux. A cette mission de prévention s’ajoutent des objectifs en matière de qualité hydrologique ainsi que la revalorisation du site.

Le Sifor multiplie les actions sur le Foron et ses affluents, souvent en collaboration avec Genève. «Le Foron est sur la frontière sur 8km», rappelle Arnaud Delajoud. La crue de l’Arve en mai a permis de constater l’efficacité de la collaboration transfrontalière en matière de gestion des eaux. Une collaboration qui avait entraîné la création des contrats de rivière. Le Foron a d’ailleurs eu le sien, arrivé à son terme en janvier 2011.

Déchets du CEVA

Désormais, c’est projet par projet que Français et Genevois bichonnent le Foron. «Actuellement, nous créons des bassins de rétention sur Ville-la-Grand et Juvigny, précise Arnaud Delajoud. La Suisse en fait aussi de son côté.»

Au marais de Lissoud, c’est dans la terre que se niche l’aspect transfrontalier. «On a utilisé les remblais du chantier du CEVA aux Eaux-Vives.» Quelque 20 000 m3 de matériaux ont ainsi été «recyclés». Soit de l’argile, dont la couche de 30cm permet d’empêcher le transfert des polluants dans les sols. Ainsi qu’un mélange de matériaux végétalisables (terre et cailloux concassés) qui recouvre le tout.

Le Foron n’en a toutefois pas fini avec le CEVA. Son nouveau défi consiste à laisser passer le tunnel ferroviaire. En surface, le lit est détourné le temps du chantier. Mais, selon Arnaud Delajoud, «le vrai problème, c’est la connexion des eaux en profondeur». Le Sifor a préconisé la création de puits dans le tunnel afin d’assurer les échanges d’eaux dans la nappe. Un travail en profondeur autant qu’en surface.

(TDG)

Créé: 26.08.2015, 07h35

Cliquez sur la carte pour agrandir.

Foron et Sifor en chiffres

La longueur du Foron est de 20km (+ 20km d’affluents). Il constitue la frontière franco-genevoise sur 8km, entre Gaillard et Ville-la-Grand (coté français) et Thônex et Puplinge (côté suisse). La rivière se forme dans le massif des Voirons par le biais de plusieurs torrents.



Le Sifor a été créé en 2002. Il regroupe huit communes françaises. Son budget annuel de fonctionnement, alimenté par les communes, est de 450 000 euros. Auxquels s’ajoute un financement spécifique pour chaque projet. Pour les opérations transfrontalières, la participation genevoise est en moyenne de 40%.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Donald à l'ONU
Plus...