Le giratoire ne doit plus être la bête noire des cyclistes

Une campagne de prévention est mise sur pied par la police et Pro Vélo, afin de rendre les ronds-points moins accidentogènes.

Cette cycliste, qui roule au milieu de la chaussée sur le giratoire de la rue François-Dussaud, a tout juste!

Cette cycliste, qui roule au milieu de la chaussée sur le giratoire de la rue François-Dussaud, a tout juste! Image: LAURENT GUIRAUD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y en a de toutes sortes. Des tout petits, des très grands, des beaux, des laids… Les giratoires, appelés aussi ronds-points, ont fleuri en ville comme dans les campagnes. Ils sont censés fluidifier le trafic. Certes. Mais pour les cyclistes, ils représentent souvent un casse-tête. Comment les aborder, où se placer? Raison pour laquelle Pro Vélo et la police genevoise ont lancé ce lundi une campagne de sensibilisation.

Dangereux les giratoires? En tout cas pour les deux-roues non motorisés. Quelques chiffres pour s’en convaincre. À Genève, dans ces aménagements, un accident sur six implique un cycliste, lequel n’est fautif que très rarement (dans 5 à 15% des cas sur les trois dernières années, selon les statistiques fédérales). En 2017, toujours sur les giratoires genevois, 19 accidents impliquant des cyclistes (vélos électriques compris) ont été recensés, dont 17 ont débouché sur des dommages corporels. L’an dernier, bis repetita: 17 heurts enregistrés, avec toujours de graves conséquences (14 dommages corporels). Mais que faire pour endiguer ce fléau?

Occuper le milieu de la route

Il s’agit d’abord de connaître les bons comportements à adopter. Le Bureau de prévision des accidents (BPA) les a répertoriés (lire ci-contre). «Le plus important pour les cyclistes, c’est de rouler au milieu de la chaussée dans un giratoire, afin d’être bien visible des autres usagers», indique le major Patrick Pulh, chef de la police routière genevoise. Ce comportement, assez méconnu, est autorisé par la loi. Son but est simplement d’empêcher les autres véhicules de dépasser un cycliste.

«Souvent, les cyclistes eux-mêmes ne connaissent pas cette disposition, renchérit Alfonso Gomez, président de Pro Vélo Genève. En arrivant sur un giratoire, ils sont parfois démunis. Ils hésitent à se mettre au milieu de la chaussée, de peur d’être klaxonnés, et préfèrent rouler près du bord extérieur. Or là, ils se mettent en danger.»

La réalité du terrain

Ce lundi, Pro Vélo est donc passé à l’action afin de sensibiliser principalement les cyclistes, car il est difficile d’arrêter les automobilistes en pleine circulation… Emplacement choisi, le giratoire entre les rues François-Dussaud et Hans-Wilsdorf, aux Vernets. Entre 16 h et 18 h, le trafic s’intensifie. Premier constat, une bonne moitié des cyclistes interrogés par les membres de Pro Vélo ne savent pas qu’ils ont avantage à rouler au milieu de la chaussée. Pour les guider, de gros points rouges avaient été tracés sur le bitume. Autre observation, il est très difficile pour un cycliste d’occuper le milieu de la route avant même d’entrer sur le giratoire – ce qui est pourtant recommandé – si les voitures sont déjà encolonnées.

«J’ignorais ces règles de circulation, moi j’aurais longé le bord droit du giratoire, reconnaît Vanessa, 21 ans. Je vais tester.» Et pour sortir du rond-point? «Là, j’indique toujours ma direction avec mon bras, afin d’éviter les mauvaises surprises.» Un comportement correct, mais malheureusement trop rarement observé ce lundi…

«Ah bon, il faut rouler au milieu de la chaussée? s’étonne Muriel, 45 ans. Moi, je reste à droite, sinon j’ai l’impression de ne plus pouvoir ressortir du giratoire! Et malgré tout, sur celui-là, j’ai toujours un peu peur, car les voitures essaient souvent de me dépasser.»

Sensibiliser, mais aussi sévir

Très visible avec son gilet jaune fluo, Sébastien, 48 ans, semble plus au fait: «J’ai en effet lu ça dans la presse. Cela dit, c’est bien de sensibiliser les gens sur les giratoires, mais en matière de comportement routier, les cyclistes ne montrent vraiment pas l’exemple. Je dois être le seul c… qui s’arrête au feu rouge! Il faut que les gendarmes sévissent davantage. Et qu’on augmente l’amende. Je vous jure qu’il y a de la thune à se faire!»

C’est aussi l’avis d’Alfonso Gomez: «La sensibilisation, c’est important, mais nous aimerions des contrôles plus fermes, notamment sur les pistes cyclables.»

Qu’en pense la police? «Nous menons deux à trois opérations de sensibilisation par semaine, relève Patrick Pulh. Ces actions, dont certaines sont ciblées sur les giratoires, ont un but éducatif, et ce pour tous les usagers de la route. La répression intervient dans un second temps. Un véhicule qui coupe la route à un cycliste, un non-respect de priorité ou un comportement visant à intimider un autre usager sont passibles d’une amende.»

Créé: 02.09.2019, 20h31

Adoptez les bons comportements

Le Bureau de prévention des accidents (BPA) rappelle sur son site internet (bfu.ch/fr) les bons comportements à adopter dans les ronds-points. Aperçu.

Règles de base
- Observez les autres usagers de la route et gardez une vue d’ensemble de la situation.
- Les véhicules qui circulent dans le giratoire ont la priorité sur ceux qui veulent s’y engager.
- À l’approche d’un giratoire, soyez attentifs aux piétons et aux cyclistes.

Entrer dans un giratoire
- À l’approche du giratoire, ralentissez et soyez prêt à freiner.
- Regardez à gauche pour voir si un véhicule prioritaire s’approche.
- Si la voie est libre, vous pouvez vous engager dans le giratoire, si possible sans vous arrêter.

Dans le giratoire
- Vous êtes prioritaire, excepté lorsque vous changez de voie. Signalez tout changement de voie.
- Dans les giratoires à une seule voie, les cyclistes ne sont pas tenus de serrer la droite de la chaussée. Ils peuvent rouler au milieu de la voie.
- Automobilistes et motocyclistes, soyez particulièrement attentifs aux vélos et aux scooters, et ne les dépassez pas.

Quitter un giratoire
- Signalez que vous allez quitter le giratoire immédiatement après la sortie précédant celle que vous voulez emprunter.
- Ne coupez pas la route aux autres usagers, en particulier aux deux-roues.
- Soyez attentif aux piétons.

Giratoires à voies multiples
- Si vous quittez le giratoire à la première ou à la deuxième sortie, utilisez la voie de droite. Pour toutes les autres sorties, circulez sur la voie de gauche.
- Cyclistes et conducteurs peu expérimentés, restez sur la voie de droite.

X.L.

Articles en relation

Genève affiche un dédain record envers les cyclistes

Étude Le canton est celui où les adeptes du vélo se sentent le moins respectés par les autres usagers de la route. Plus...

La police met les cyclistes en garde face aux camions

Sécurité Une matinée de prévention ce samedi initiera le public aux périls de l’angle mort des poids lourds. Plus...

On a essayé la nouvelle application pour cyclistes

Déplacements Le nouvel outil Geovelo propose des trajets dans l’agglomération du Grand Genève. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Budget 2020: 590 mio de déficit prévus
Plus...