Le futur visage de la rade se précise

AménagementsUn comité de pilotage réunissant la Ville et le Canton va notamment étudier les suites à donner au concours d’idées.

Guillaume Barazzone, conseiller administratif, responsable du Département de l’environnement urbain et de la sécurité.

Guillaume Barazzone, conseiller administratif, responsable du Département de l’environnement urbain et de la sécurité. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Débarquement d’engins de chantier annoncé sur les quais de la Rive gauche. La rade, qu’on a longtemps crue intouchable, devrait enfin changer de visage. Dès lundi débutent les travaux de la future plage des Eaux-Vives. Pour le plus grand bonheur de Luc Barthassat, conseiller d’Etat chargé de l’Environnement, des Transports et de l’Agriculture. ««Cela fait trois ans que l’on travaille autour de cette rade. Depuis le début, je plaide pour une vision globale. On a déjà réussi à décoincer le dossier de la plage. Reste à s’occuper du réaménagement des quais de Cologny jusqu’à la montée de Vésenaz ou encore du déménagement des entreprises nautiques au Vengeron.»

Pour mener à bien ce lifting de grande ampleur, un comité de pilotage vient de voir le jour. Il réunit le conseiller d’Etat ainsi que trois conseillers administratifs de la Ville de Genève, soit Sami Kanaan, Rémy Pagani et Guillaume Barazzone. Ce dernier, chargé de l’Environnement urbain et de la Sécurité, se réjouit de la création de ce groupe de travail qui se réunira pour la première fois le 25 juillet. «Nous avons besoin de bien nous coordonner pour avoir une vision politique commune Ville-Canton», estime-t-il. Se joindront ponctuellement les communes concernées, telles que Cologny, Chambésy, Genthod ou Bellevue.

Le comité de pilotage se penchera aussi sur les suites à donner au concours d’idées lancé par Guillaume Barazzone lors de son année de Mairie. «Ce concours tombait pile-poil», estime Luc Barthassat. Selon Guillaume Barazzone, le timing était en effet soigneusement choisi. «Si on veut être prêt le moment venu, il faut définir maintenant la méthode et les actions à entreprendre.»

Pour rappel, au début de mai, trois projets étaient arrivés sur le podium de cette «foire aux idées». L’architecte genevois Pierre-Alain Dupraz propose un aménagement par strates, offrant un large accès à la baignade. Deux étudiants insistent quant à eux sur l’aménagement de pénétrantes piétonnes donnant sur la rade. Le troisième prix repose sur la création d’un anneau émergeant au-dessus de l’eau et accessible depuis la future passerelle piétonne et cycliste du Mont-Blanc.

«Il faut maintenant consulter les acteurs concernés: les habitants, les associations du patrimoine, de l’environnement, les entreprises lacustres, etc.», rappelle Guillaume Barazzone. En vue de cette phase d’étude, un montant de 2,5 millions vient d’être inscrit dans le plan d’investissement financier avec l’aval de l’ensemble du Conseil administratif. Reste à ce que le Conseil municipal se prononce pour débloquer tout ou partie de cette somme. Sans doute à la fin de l’année.

(TDG)

Créé: 06.07.2017, 21h01

Articles en relation

Les enfants choisissent leur projet préféré pour la rade

Genève Un groupe d'écoliers des Eaux-Vives a remis le Prix des enfants au projet arrivé troisième au concours de la Ville. Plus...

Le concours d’idées est une opportunité pour la rade de Genève

L’invité Plus...

L’aménagement de la rade suscite une avalanche d’idées

Concours Septante bureaux d’architectes ont soumis leur projet au concours organisé par la Ville. Résultat au début de mai. Plus...

Les meilleures idées pour la rade de demain sont dévoilées

Concours Sur les 70 dossiers déposés, trois projets ont été primés et une mention décernée. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Scrutin annulé: Pagani vilipendé
Plus...