Le député MCG Rappaz est blâmé par son parti et s'excuse sur Facebook

PolémiqueLe député MCG a publié un message de soutien à l'hebdomadaire Minute, en l'illustrant d'une photo de singe.

Henry Rappaz, député MCG au Grand Conseil genevois.

Henry Rappaz, député MCG au Grand Conseil genevois. Image: Di Matteo

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La ministre française Christiane Taubira cristallise les haines depuis son accession au gouvernement. Cette semaine, l’hebdomadaire d’extrême droite Minute titre en Une: «Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane», prenant le relais des insultes racistes à répétition qui ont récemment visé la ministre de la Justice, une descendante d’esclaves noirs, en la comparant à une guenon. Le Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, a depuis saisi la justice.

Quel rapport avec Genève? Ce mercredi matin, un élu MCG a publié sur son profil Facebook le message suivant: «Soutenez le journal «Minute» dans sa lutte justifiée contre Vals (sic) et sa clique. Merci!» La photo qui accompagne son message représente un singe humanisé par un chouchou de petite fille. Contacté, le député estime «qu’il est du devoir d’une certaine presse de pouvoir faire des caricatures et de s’exprimer.» Ce soutien reflète «l’avis personnel» du député, tient-il à préciser. Il réfute tout lien entre la photographie du singe qu’il a publiée et la ministre Christine Taubira, «c’est vous qui le faites». Interrogé sur l’opportunité de soutenir l’hebdomadaire au lendemain de la vague d’indignation soulevée par sa Une, le député élude: «Il s’agit d’un heureux hasard.»

L'affaire à mis le président du Mouvement dans l'embarras. Roger Golay assure que le député «n’est pas connu pour tenir des propos racistes. Maintenant, s’il assimile une personne de couleur avec un singe, nous dénonçons fermement cet acte. Ce genre de comportement m’énerve profondément.»

Dans la soirée, Henry Rappaz a publié sur son profil Facebook un communiqué qui a rapidement été repris par d'autres internautes.

«Suite à la réaction compréhensible que mon post a suscitée, la direction de mon parti m'a infligé ce soir un blâme. Cette décision, je l'accepte, car en voulant défendre, sur le principe seulement, la liberté de la presse au vu des attaques dont MINUTE faisait l'objet, je n'ai pas apprécié, à sa juste mesure, l'interprétation possible que les propos tenus par ce journal pouvaient engendrer. Je tiens néanmoins à m'insurger devant la manipulation dont certains médias se sont faits les auteurs, en juxtaposant mon post à la Une du journal MINUTE, ce que je n'ai jamais fait. En aucun cas je n'ai eu l'intention de soutenir, d'une quelconque manière, des propos à connotation raciste, et je tiens à présenter mes excuses aux personnes qui ont pu comprendre le contraire, suite à ma maladresse.»

L'affaire sera aussi abordée par le bureau du Grand Conseil dans sa séance de ce jeudi, indique son président le socialiste Antoine Droin.

La ligue contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) constate «une banalisation des comportements racistes». Pour son président genevois, Pierre Weiss, l'acte d'Henry Rappaz est «abject» et rappelle que «l'animalisation de l'être humain est une constante de l'extrême droite.»

Lire la suite: La Licra va déposer plainte contre le député MCG Henry Rappaz

(TDG)

Créé: 13.11.2013, 13h54

Articles en relation

La justice ouvre une enquête pour racisme contre Minute

France Le premier ministre français a saisi mardi la justice au sujet de la Une de l'hebdomadaire d'extrême droite sur Christiane Taubira. Une enquête a été ouverte pour racisme. Plus...

Christiane Taubira déchaîne la haine raciale

France La garde des Sceaux Christiane Taubira, originaire de Guyane, est en une de l'hebdomadaire d'extrême-droite «Minute» qui exploite les injures racistes dont elle a été récemment victime. Plus...

Le FN suspend une candidate pour propos racistes

France Candidate du Front national (FN) aux élections municipales de mars 2014, Anne-Sophie Leclere avait comparé à un singe, la ministre de la Justice Christiane Taubira, originaire de Guyane. Plus...

Galerie photo

Ces responsables gouvernementaux noirs victimes de racisme

Ces responsables gouvernementaux noirs victimes de racisme La ministre de la Justice française Christiane Taubira comme la ministre de l'Intégration italienne Cecile Kyenge sont victimes d'injures racistes.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le rendez-vous manqué de Trump et Kim Jong-Un
Plus...