Le Tribunal fédéral confirme le classement du Relais de l’Entrecôte

Patrimoine L’intérieur de la brasserie de la rue du Rhône est désormais protégé. Reste à savoir si l’établissement sera sauvé.

Le Relais de l'Entrecôte était menacé de résiliation de bail.

Le Relais de l'Entrecôte était menacé de résiliation de bail. Image: ERIC ALDAG

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Relais de l’Entrecôte, la brasserie de la rue du Rhône, est désormais classé. La mesure prise par le Conseil d’Etat en 2011 a été confirmée hier par le Tribunal fédéral. La Haute Cour a rejeté le recours du propriétaire, qui s’opposait à cette mesure, comme l’a confirmé hier le Département de l’urbanisme.

Ce classement protège ainsi une des dernières brasseries du début du XXe siècle. Fondée en 1912, celle qui s’appelait alors Bavaria a été entièrement rénovée en 1942. C’est ce décor qui fait l’objet du classement, et notamment les plafonds, boiseries et miroirs, ainsi que son mobilier, comme les tables et les chaises.

Le Relais n’est pas sauvé pour autant. Depuis 2006, le propriétaire, la compagnie d’assurances Zurich, souhaite se départir du restaurant, source à son goût de trop de nuisances pour son immeuble haut de gamme. A l’issue d’une longue procédure, le Tribunal fédéral a confirmé la résiliation du bail, à compter de 2013.

Cette procédure avait causé une vive émotion dans la population et conduit le Conseil d’Etat à entamer cette procédure de classement, manière indirecte de sauver l’établissement. Il n’en reste pas moins que les deux procédures (classement et résiliation de bail) n’ont formellement aucun lien. Si désormais le propriétaire doit conserver le local en l’état, il n’est pas obligé d’y maintenir un restaurant.

Quelles sont les intentions de la Zurich? «Nous analysons les options et espérons trouver une solution avec les parties concernées», répond laconiquement son porte-parole. Manière de dire que des contacts ont lieu avec l’exploitante, ce que confirme cette dernière. Il est probable qu’ils portent sur une reconduction du bail et donc sur la poursuite de l’exploitation. (TDG)

Créé: 20.11.2012, 12h47

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Elections en Europe: les Verts progressent partout
Plus...