Le PLR torpille le projet de budget du Conseil d’Etat

Grand ConseilUne majorité de députés, formée du PLR, de l’UDC et du MCG, a renvoyé sans l’étudier le projet de budget 2013 du gouvernement.

C'est la première fois que le Grand Conseil genevois refuse un projet de budget du Conseil d'Etat au stade de l'entrée en matière.

C'est la première fois que le Grand Conseil genevois refuse un projet de budget du Conseil d'Etat au stade de l'entrée en matière. Image: LAURENT GUIRAUD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Grand Conseil innove. Pour la première fois, il refuse un projet de budget du Conseil d’Etat au stade de l’entrée en matière. Pas question d’attendre le 14 décembre pour se prononcer sur «un budget de toute façon inacceptable avec ses 278 millions de déficit». Hier soir, par 54 voix contre 38, les députés ont jeté à la poubelle le projet que le gouvernement leur avait soumis le 20 septembre. Colère du Conseil d’Etat.

Ils avaient promis un putsch budgétaire, ils l’ont fait. La députation libérale-radicale, le MCG et l’UDC ont infligé un camouflet au Conseil d’Etat en lui renvoyant sa copie, sans même l’étudier en Commission des finances. «Quand on a 8 milliards de budget pour 420 000 habitants et qu’on ne s’en sort pas, il y a quelque chose qui cloche!» a estimé l’UDC Eric Leyvraz.

La Sécurité avant tout

Pour le libéral Renaud Gauthier, «ce projet ne contient aucune proposition, aucun choix. Il est acratopège. En réalité, il est responsable de ne pas attendre décembre pour refuser un budget dont personne ne veut.» Et que veulent ces «putschistes»? «L’objectif est au minimum de diviser le déficit par deux, de donner davantage de moyens pour la sécurité et de sabrer dans les autres départements», a reconnu le libéral Pierre Weiss.

Verts, PS et PDC ont tout tenté pour faire douter la majorité. «Vous vous attaquez à votre propre Conseil d’Etat, où siègent trois PLR, a souligné Anne Emery-Torracinta. L’Entente y a toujours été majoritaire, à l’exception d’une législature. Le poids de la dette, c’est l’Entente qui en porte la responsabilité.»

Le Vert François Lefort a été plus direct concernant cette étrange alliance entre deux partis d’opposition (MCG et UDC) et un parti gouvernemental: «Le message que lance la faction putschiste du PLR est une insulte à la population. Certains succombent de plus en plus à l’attraction fatale des lanternes du populisme.»

François Longchamp griffe

Très calme mais percutant, le conseiller d’Etat François Longchamp a conclu le débat en répondant point par point aux critiques. Oui, le Conseil d’Etat a fixé des priorités. Quatre départements voient leurs budgets diminuer, alors que la Sécurité reçoit 10 millions de plus et la Justice 11.

Et de regretter la pile de documents non ouverts à la salle des Pas-Perdus. Ceux qui contiennent le budget. «Parce que certains disent qu’il y a trop de chiffres dedans, comme Salieri disait qu’il y a trop de notes dans la musique de Mozart».

Puis il a lancé quelques pics. A Eric Stauffer, magistrat à Onex, en lui rappelant que le budget de sa commune augmente de 5%, soit deux fois plus que celui de l’Etat. Au Grand Conseil, en affirmant que son budget a crû de 20% en deux ans. Et de conclure: «Ce soir, deux jours avant le vote sur la Constitution, ce Parlement va décider de ne pas assumer ce pourquoi l’institution a été inventée au Royaume-Uni: voter le budget.»

Bien tourné, mais sans effet. L’entrée en matière a ensuite été refusée.

Créé: 12.10.2012, 22h58

Articles en relation

Le PLR va tenter jeudi un putsch sur le budget 2013

GRAND CONSEIL Les députés libéraux-radicaux demanderont jeudi un vote immédiat sur le budget pour le refuser sur-le-champ. Plus...

Le Canton de Genève connaîtra un gros déficit en 2013

Finances publiques Selon nos calculs, le conseiller d’Etat en charge des Finances, David Hiler, présentera demain un projet de budget prévoyant un déficit évalué entre 250 et 300 millions de francs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La fin des rentes à vie des conseillers d'Etat est proche
Plus...