Le PBD Genève devient PCD

GenèveA Genève, le parti bourgeois démocratique s'appellera désormais le parti citoyen démocratique.

Thierry Vidonne, vice-president PBD Genève, le vendredi 10 juillet 2015.

Thierry Vidonne, vice-president PBD Genève, le vendredi 10 juillet 2015. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La section genevoise du parti bourgeois démocratique (PBD) a décidé jeudi lors de son assemblée générale de changer de nom. La formation de centre-droit s'appellera désormais le parti citoyen démocratique (PCD).

«Le mot bourgeois est associé à une orientation politique, qui ne correspond pas aux idées du PBD», a expliqué le parti dans un communiqué diffusé dimanche. Il précise que le mot «bourgeois» n'est pas la traduction exacte de «bürgerlich».

Le parti suisse est favorable au changement de nom, ajoute le texte. Les autres sections romandes seront également appelées à se prononcer sur le même sujet lors de leur assemblée générale.

Fondé en février 2013, le PBD Genève avait été crédité de 0,52% des suffrages lors des élections cantonales d'avril. Il n'avait obtenu aucun siège dans le nouveau Grand Conseil. (ats/nxp)

Créé: 04.06.2018, 00h48

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

L'accord sur le Brexit divise le gouvernement britannique
Plus...