Le grand projet Châtelaine se dévoile: quatre quartiers vont être densifiés

AménagementLes habitants ont été invités à participer au projet.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«C’est un quartier un peu mort; il n’y a pas de café, pas d’épicerie. On aimerait un petit tea-room, des commerces. Heureusement qu'il y a ce joli parc.» Johanne habite dans la barre d’immeuble du parc Hentsch depuis un peu plus d’un an. Avec sa fille Tilde, 2 ans et demi, elle se promène, en ce samedi matin, dans le parc des Franchises, où le futur visage du quartier va être présenté et fêté toute la journée. La jeune femme aimerait voir davantage de jeux dans le parc: «Un petit toboggan, des tourniquets.» A l’extérieur, elle souhaiterait voir le MàD quitter les lieux et s’inquiète, comme beaucoup de riverains, du danger des passages pour piétons. «Sur l’avenue de Châtelaine, les voitures roulent à toute vitesse, c’est très dangereux de traverser.» Voilà pour la parole citoyenne.

Du côté des autorités, on assure avoir écouté les riverains. Depuis 2012, le «grand projet Châtelaine est exemplaire en termes de concertation et de participation des habitants». Le projet - l’un des dix plus grands du canton - rassemble quatre quartiers: Châtelaine, Franchises, Concorde et Lignon-Libellules. Le périmètre est délimité au nord par le Centre commercial de Balexert, à l’est par la place des Charmilles, à l’ouest par les bâtiments du Lignon et au sud par le pont Butin. Sur cette surface de 230 hectares, équivalente à l’aire du PAV, il est prévu de construire 4500 logements et de créer 2500 emplois, détaille Giovanna Ronconi, cheffe de projet à la Direction du développement urbain. Une école primaire, un cycle, deux maisons de quartier, un centre culturel, une halte RER, deux nouveaux parcs et 1,3 km d’espaces verts sont également prévus.

Il est prévu de limiter le trafic de transit dans les quartiers, de favoriser la mobilité douce et de renforcer les transports publics urbains sur les axes forts. Le pont de l'Ecu est appelé à jouer un rôle central, avec, à terme, la création de la halte RER et la création d'un pôle d'échange pour les transports publics.

Ce projet d'aménagement urbain ne partant pas de zéro sur un terrain vierge, les autorités ont tenu à associer les habitants à la réflexion. Cela s’est fait en douceur, par le biais des «minichantiers», ces réalisations temporaires qui ont vu, par exemple, un terrain de beach-volley recouvrir un parking sauvage à l’avenue Henri-Golay, un terrain de foot être aménagé à Vieusseux , des potagers pousser sur des places de stationnement, une buvette s’installer dans le parc des Franchises et l’ancien biotope du parc être débroussaillé et rendu à la population. Autant de petites réalisations qui ont permis aux habitants de s’approprier des bouts de leur quartier.

«Châtelaine se densifie intensément depuis vingt ans, observe, en début d'après-midi, Suzanne Boccard, membre de l’association Ciel mon quartier, qui a participé à ces minichantiers. A l’avenir, les villas vont disparaître. Cela nous serre un peu le cœur, mais si l’on ne peut pas enrayer ce processus, on peut y participer.» Elle regrette toutefois que les habitants soient peu écoutés en matière de sécurité routière. Un accident grave impliquant un enfant s'est produit récemment sur un passage pour piétons à la sortie du parc. «On aimerait supprimer des places de stationnement, installer des feux et des ralentisseurs aux abords des passages pour piétons. La Ville y est plutôt favorable, le Canton non.»

Interrogé, le conseiller d’Etat Luc Barthassat, responsable de l’Environnement, des Transports et de l’Agriculture, assure que la nouvelle loi sur la mobilité permettra de sécuriser les passages pour piétons, en les éclairant mieux la nuit et en ralentissant le trafic. Au moment des discours, un autre point de tension apparaît: le conseiller administratif de Vernier Yvan Rochat note que «les objectifs du Canton sont clairs: construire du logement et densifier la ville. Mais il ne faut pas diminuer en même temps les investissements dans les infrastructures! Avec 10 000 habitants en plus à terme, il nous faudra des espaces publics, des trottoirs, des crèches mais aussi des trains, des gares et des chauffeurs de bus!» L’élu verniolan plaide pour des voies de bus en site propre, à l’avenue de l’Ain et sur l’avenue de Châtelaine, dans le sens Genève-Vernier. Et surtout pour l’aménagement de la gare de Châtelaine, repoussée aux calendes grecques. Tout cela demande des moyens et il attend que le Canton prenne ses responsabilités.

Un appel du pied au Grand Conseil et au Conseil d'Etat. Luc Barthassat, là aussi, se veut rassurant: «Le Canton veut aussi la gare de Châtelaine. Aujourd’hui, la Ville et l’Etat avancent 500 millions dans le cadre de l’agrandissement de Cornavin. Grâce à l’extension souterraine, les sauts-de-mouton ne seront pas nécessaires et le projet sera donc moins cher que prévu. Lorsque les Chambres fédérales nous rembourseront cet argent, nous pourrons réinvestir, notamment dans la gare de Châtelaine, aux alentours de 2030.»

Créé: 03.07.2016, 16h06

Articles en relation

La Ville de Vernier se rêve en pôle culturel

Construction Un jury a choisi le projet architectural du Centre culturel de Châtelaine. Il abritera aussi des logements pour 350 étudiants. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Poulidor
Plus...