Le Grand Théâtre brièvement évacué

GenèveUne odeur nauséabonde provoque l'arrêt du chantier de rénovation.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une odeur forte d’œufs pourris sortant du deuxième sous-sol du Grand Théâtre et c'est l'arrêt. À 9h38, le SIS est alerté pour une possible fuite de gaz sur les lieux. Les 150 ouvriers du chantier sortent dans la rue au moment où les pompiers arrivent: 6 véhicules, 19 hommes, puis une dizaine de gendarmes. Le périmètre est bouclé, l'évacuation accélérée.

Le Grand Théâtre? Un lieu sensible. Le conseiller administratif Rémy Pagani arrive en trombe. On rassemble les ouvriers au Victoria Hall voisin, on informe. Selon le capitaine Frédéric Jaques, il n'y a pas de fuite de gaz, mais un dégagement d'odeur nauséabonde, style œufs pourris, suite au démontage d'une ancienne installation d'eau. «Nous démontons le réseau sprinkler et c'est un chantier compliqué avec beaucoup de monde», ajoute Rémy Pagani. L'alerte est levée vers 11h30. Six personnes ont été contrôlées au nid de blessés. Les ouvriers partent manger, pas mécontent de la longue pause, finalement sans gravité.

Pour rappel, suite à des infiltrations d’eau, le chantier de rénovation du bâtiment sis place Neuve a déjà pris plusieurs mois de retard. Il aurait dû être inauguré en septembre.

(TDG)

Créé: 02.11.2018, 11h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Aéroport: un vol toutes les 87 secondes en 2030
Plus...