La végétation va chasser le bitume dans divers quartiers

Nature en villeLa Ville reverdit trois places aux Charmilles, à Saint-Gervais et aux Pâquis. D’autres endroits suivront.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une fois n’est pas coutume, la Ville va casser du bitume pour le remplacer par de la végétation. Simultanément au retour des plantes grimpantes en pots, sofas engazonnés et autres fleurissements saisonniers, le Département de l’environnement urbain et de la sécurité (DEUS) va lancer ces prochains jours des travaux pour reverdir durablement plusieurs places. Trois lieux ont été sélectionnés dans un premier temps: la place des Charmilles (voir photo), la place Isaac-Mercier, à Saint-Gervais, ainsi qu’une placette à l’angle des rues de Berne et du Prieuré, aux Pâquis.

Prairie et bouleaux

Les deux premières sont des îlots cernés par la circulation routière, où seuls trônent quelques arbres. «Nous allons faire éclater ce goudron!» se réjouit le conseiller administratif à la tête du DEUS, Guillaume Barazzone. Le Service des espaces verts (SEVE) va y semer de la prairie fleurie qui poussera en quelques semaines. Il faudra toutefois attendre l’an prochain pour que ces plantes vivaces et autres graminées indigènes prennent un aspect plus fourni. Cela devrait amener un peu de biodiversité et de micro-faune dans ces environnements très bétonnés.

A la rue du Prieuré, malgré des bancs et quelques plantes, la placette en question sert souvent de dépotoir et de parking sauvage. Le but est d’en faire un espace plus convivial. Quinze bouleaux vont ainsi être plantés à côté de l’érable existant, et le sol en béton sera remplacé par un revêtement perméable. Enfin, les bancs seront changés et une table de pique-nique installée.

Les travaux, plutôt bon marché (49 000 francs aux Charmilles et 39 000 fr. à la place Isaac-Mercier), dureront deux semaines. Après les installations saisonnières, ces aménagements permanents constituent la deuxième étape du programme Urbanature, que Guillaume Barazzone a lancé l’an dernier et qu’il affiche fièrement dans sa campagne électorale. «En cinq ans, nous allons végétaliser une vingtaine d’endroits comme ceux-ci dans toute la ville, confie le magistrat. Cela peut changer la physionomie d’un quartier. Le but est de resserrer le maillage vert, pour que chaque habitant ait un poumon de respiration près de chez lui.»

Autres projets en vue

Faire simple mais durable, c’est l’objectif. «Il y a en ville une multitude de lieux qu’on peut végétaliser à peu de frais», assure le chef de service du SEVE, Daniel Oertli. Nous en avons identifié en tout plusieurs dizaines.» Par la suite, il est prévu de faire un état des lieux des espaces verts. «L’idée est de voir où il serait possible d’amener plus de verdure en ville, par exemple avec des toitures ou des façades végétalisées», explique Pierre-Antoine Gobet, directeur adjoint du DEUS et président du comité de pilotage d’Urbanature, dont fait entre autres partie l’association Pro Natura Genève.

Quant aux aménagements saisonniers, ils vont bientôt être remis en place, mais pas forcément aux mêmes lieux qu’en 2014, afin que d’autres quartiers en profitent aussi. En plus de Bel-Air et de la place Neuve, les places de Hollande et de l’Europe vont ainsi verdir, tout comme le parvis d’Uni-Mail. Enfin, à partir de mai, des balades sont organisées, en partenariat avec l’association La Libellule, pour faire découvrir la nature en ville. (TDG)

Créé: 14.04.2015, 22h27

Articles en relation

Nouveaux pièges pour contrer les chenilles processionnaires

Nature Après les leurres jouant de la confusion sexuelle, des collerettes écologiques attachées aux troncs d’arbres. Plus...

Trente cerisiers, pour fêter le printemps comme au Japon

Genève Les arbres symboles de l’archipel ont récemment été plantés dans le parc de l’Ariana. L'occasion de revenir sur la tradition qui les entoure. Plus...

Le Bois de la Bâtie prend un coup de jeune

Environnement Un millier d’arbres et d’arbustes sont replantés pour régénérer cette forêt vieillissante. Plus...

L’aménagement des pieds d’arbres se transforme en cendrier et en canisette

Urbanature Près de 130 fosses et leurs troncs au milieu ont été végétalisés par la Ville. Sous les fleurs, des crottes et des mégots. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...