La réforme du réseau TPG décroche le prix de la «genevoiserie» 2012

GenfereiLa restructuration chaotique du réseau des Transports publics genevois a été plébiscitée par une cinquantaine de journalistes.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La restructuration chaotique du réseau des Transports publics genevois (TPG) en décembre dernier décroche la «Genferei d’or 2012». Ce prix qui distingue la meilleure «genevoiserie» des douze derniers mois a été décerné mercredi soir par des journalistes de la place.

Les TPG ont réussi à déchirer l’espace-temps: alors qu’un usager mettait 12 minutes pour se rendre de chez lui à son travail, le lendemain il en mettait 45 pour aller de chez lui à un autre endroit, a relevé Joël Boissard. Ce journaliste de la RTS a défendu avec panache cette Genferei qui touche quotidiennement 500’000 personnes.

Des candidats solides

Quatre autres nominés étaient en lice pour décrocher la palme. L’ex-conseiller d’Etat Mark Muller avec son «empoignade virile» au Moulin à Danses semblait en bonne posture pour l’emporter. Mais le vote à bulletin secret des cinquante journalistes réunis pour l’occasion dans cette même boîte de nuit a déjoué tous les pronostics.

L’ex-procureur général Daniel Zappelli figurait aussi parmi les nominés pour l’ensemble de sa carrière stoppée par une démission et ponctuée par un «lapsus calumni» (erreur de plume) devenu légendaire. Il y avait aussi la conseillère d’Etat Isabel Rochat pour son annonce d’une réserve opérationnelle très vite démentie ainsi que le syndicat de la police (UPCP) pour la persistance et l’originalité de ses actions de protestation, dont la grève du rasoir.

Un marronnier fou

Le prix Genferei 2012 sera remis à la conseillère d’Etat Michèle Künzler, ministre de tutelle des TPG. Il s’agit d’une feuille dorée du marronnier fou de la Treille. Cet arbre devance régulièrement le marronnier officiel dont l’éclosion de la première feuille annonce l’arrivée du printemps.

En 2011, année du lancement du concours, le prix avait été remporté par la chancelière d’Etat Anja Wyden. Elle avait été honorée pour l’oubli protocolaire du gouvernement aux obsèques de Monseigneur Genoud.

Pour rappel, une Geneferei s’apparente à un projet si mal ficelé qu’il se démonte de lui-même tout en coûtant très cher ou alors c’est une politique intempestive et lourde de conséquences imprévues s’apparentant à la gaffe. Une Genferei est aussi raillée au-delà de ses frontières. (ATS/TDG)

Créé: 28.06.2012, 11h15

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

L'accord sur le Brexit divise le gouvernement britannique
Plus...