La police municipale aura son poste aux Acacias

SécuritéLes habitants du quartier demandaient une présence policière depuis plusieurs années.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les agents de police municipale (APM) continuent à se déployer en ville de Genève. L’Exécutif s’apprête à ouvrir un sixième poste, dans le quartier des Acacias. Une victoire pour les habitants du secteur, qui demandent une présence policière depuis plusieurs années. Et la Ville ne compte pas s’arrêter là: deux postes supplémentaires ouvriront d’ici à deux ans.

Depuis 2012, le nombre d’APM en Ville est passé de 104 à 174. «L’objectif est de densifier leur présence sur le terrain et dans tous les quartiers», précise Guillaume Barazzone, magistrat PDC en charge de l’Environnement urbain et de la Sécurité. Y compris aux Acacias, un peu excentrés, d’où la création d’un poste. Mais pour la Ville, il s’agit aussi de donner de l’espace à ces agents, afin de leur permettre de prendre leur service ou encore de rédiger des rapports.

Cette présence policière était demandée depuis 2009 par l’association des habitants des Acacias. Ceux-ci comptent sur le nouveau poste pour limiter les nuisances de la discothèque nichée au cœur du quartier. «C’est le principal problème du secteur», assure Henrique Ventura, président de l’association. Cette dernière espère que l’existence d’un poste et les patrouilles régulières des APM éviteront les bagarres et autres excès de vitesse fréquents dans le quartier. Seul regret de l’association? «Que les agents ne soient joignables que jusqu’à 3 h du matin le week-end et jusqu’à 2 h en semaine.»

Le poste des Acacias vient s’ajouter à ceux de la rue du Stand, des Charmilles, des Eaux-Vives, des Pâquis et des Grottes. Qui pourraient être rejoints d’ici à deux ans par d’autres antennes, au Petit-Saconnex et à Champel. Pour poursuivre la progression de ses agents sur son territoire, la Ville pourrait également créer une antenne du poste des Pâquis dans l’immeuble du 12, rue des Alpes. Si ces lieux ne sont ouverts qu’en journée, les agents sont joignables tous les jours jusqu’à minuit et les jeudis, vendredis et samedis soir jusqu’à 3 h via une ligne téléphonique (022 418 22 22).

Par ailleurs, le passant pourra bientôt mieux distinguer ces différents postes depuis la rue. «Ils ne se voient pas assez de l’extérieur, regrette Guillaume Barazzone. Nous allons relooker leurs devantures avec un nouveau visuel, dans un registre un peu plus voyant, en y ajoutant des écrans d’information, par exemple.»

Pour pouvoir exécuter les nouvelles tâches dont ils sont affublés depuis cet automne, notamment l’audition de suspects, de témoins ou de victimes, les APM disposeront sous peu d’une salle spécialement aménagée sur les deux rives, l’une dans le poste des Charmilles et l’autre dans celui des Acacias. (TDG)

Créé: 30.05.2014, 07h29

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...