«La pluie ne nous fait pas peur»

GenèveLa météo dominicale n’a pas freiné l’enthousiasme des plus jeunes participants à la 42e édition de la Course de l'Escalade.

Ils ont bravé les intempéries lors de la seconde journée de la Course de l’Escalade.

Ils ont bravé les intempéries lors de la seconde journée de la Course de l’Escalade. Image: Steeve Iuncker-Gomez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On avait annoncé de la pluie. Comme l’an dernier, ce sont des trombes d’eau qui ont accompagné la seconde journée de la Course de l’Escalade. «Mes baskets sont trempées», constate avec inquiétude la jeune Misha (4 ans et demi) en se dirigeant vers le parc des Bastions où elle s’apprête à vivre sa première course pédestre. Sa maman Marlise tente de la rassurer: «On s’est entraîné par tous les temps, ça va aller.»

Mais la fillette qui arbore une pèlerine aux couleurs de l’école Brechbuhl, reste perplexe: «On ne peut pas courir...» Comme les 1872 participants, inscrits à la première épreuve enfants-parents de la Course de l’Escalade, Misha finira pourtant par s’élancer rue de la Croix-Rouge, sous le regard ému de sa grand-mère de supportrice. Malgré les fortes intempéries.

Les applaudissements du public, et plus particulièrement au Bourg-de-Four, vrai coeur névralgique de cette manifestation populaire, l’aideront, ainsi que tous ces «joyeux piupius», à aller au bout de leurs efforts.

Baptême en douceur

«La pluie ne nous fait pas peur», chantonnait Nico, papa de Timothée - 8 ans - juste avant le coup de pistolet annonciateur du départ... et non pas le traditionnel coup de canon pour ne pas affoler les plus jeunes. Père et fils sont venus de Paris pour prendre part à l’événement.

«C’est une tradition familiale, explique le papa. Tous les cousins suisses et suisses de l’étranger se retrouvent à cette occasion. Hier soir on a cassé la marmite tous ensemble.» Sympa. Dommage toutefois « qu’il ne fasse pas beau, regrette Timothée. C’est ma deuxième participation et il pleuvait aussi l’an dernier... » Son père stimule comme il peut son poussin: « L’an prochain sera la bonne!»

Gare aux glissades

Pour l’heure, place donc à la grande nouveauté très attendue: la course enfants-parents qui doit permettre aux plus jeunes de faire leur baptême de la Course de l'Escalade en douceur.

«Une très bonne idée», considère une athlète de 22 ans qui se souvient de ses débuts avec horreur: «Il y avait tant de monde entassé à l'arrivée que j'ai mis 45 minutes pour retrouver mes parents. L'angoisse! »Cette mauvaise expérience quand elle avait 6 ans a incontestablement joué un rôle sur les réserves qu'elle entretient avec cette épreuve... aujourd'hui encore.

Mais gare aux glissades, auxquelles n’échapperont pas certains mômes. Petit rappel: bien badigeonner ses semelles de vinaigre blanc pour éviter ces accros.

Jumeaux conquis

Venus d’Echallens, les jumeaux Evan et Gabriel (5 ans) ne connaîtront pas pareille mésaventure. «C’était chouette et on était en confiance avec nos parents.» La famille au complet a participé. Et Christelle et Alexandre sont fiers de leurs enfants: «Ils étaient motivés; on court de temps en temps avec eux, mais c’était leur première expérience.» Comme elle s’est bien déroulée, les jumeaux sont prêts à répéter l’exercice.

Des facéties de la Marmite à la vogue du Walking, en passant par le tracé franco-genevois du Duc de Savoie, la Course de l'Escalade n'a cessé de s'adapter à son succès galopant en surfant sur les modes. Cette fois-ci, inspirée par sa rivale bernésienne «A travers le Coteau», elle propose ce format inédit et bienvenu. Les familles sont rassurées et les 4-5 ans prêts à «se jeter à l'eau» en toute confiance, accompagnés d'un adulte.

Parmi eux, Noam, 5 ans, arrive avec un peu d’expérience, ayant justement gagné la fameuse course de Bernex au printemps. Cette fois-ci, il a terminé 2e de sa première Escalade, aux côtés de son papa, Jérôme. Le jeune coureur ne s’attendait toutefois pas «à ce que ce soit aussi long.»

«Ici, tout le monde gagne»

Sous la tente, où les participants reçoivent leur prix souvenir, les jeunes champions sont très applaudis par les bénévoles. «J’ai gagné» m’annonce fièrement Liam (3 ans). «Pas tout à fait, rétorque sa maman, et ex-athlète, Blessing. Même si ici tout le monde gagne.»

Cela est d’autant plus vrai que Liam a couru pour une belle cause: sous sa pèlerine, on devine, en effet, un t-shirt bleu dédié à l’autisme.

Ariane, la maman de Robert, 4 ans et demi, vante, elle, la fantastique organisation: «C’était notre première course pédestre, on était un peu anxieux. Mais les bénévoles nous ont donné des informations en abondance, un cadre très rassurant.»

A leurs côtés, Abigail, 5 ans, se plaint que sa maman, Christine, ait couru trop vite. Mais elle pense revenir.

Superbe vainqueur pour sa première course en poussin, Vikran - 6 ans et demi - hésite, lui, à répéter l’exercice... «C’était difficile avec cette pluie», explique cet enfant de Veyrier qui a l’habitude de courir avec ses parents.

Beau duel en vue

A l’heure où nous vous «parlons», les courses se poursuivent dans la bonne humeur. Le duel fratricide entre Julien Wanders et Tadesse Abraham, sans oublier tous les autres athlètes de niveau mondial, dont Békélé, vient de démarrer. Il promet beaucoup. Mais à mi parcours Wanders semble s’envoler... Et il remporte à l’instant cette formidable course élite en battant son propre record de 7 secondes, soit en 20 minutes et 39 secondes.

Deux coureurs maison sur le podium avec Tadesse Abraham. Bravo les Genevois! L’Ethiopien Békélé finit, quant à lui, entre les deux Genevois.

Créé: 01.12.2019, 13h01

Articles en relation

Sportive et festive, la Course de l’Escalade défile en clair-obscur

Événement À mi-course, la 42e édition est déjà un succès. Royaume des contrastes, elle a autant couru que marché. Ce dimanche, au tour des minots, des cracks et des relayeurs de se mettre en scène. Plus...

«Le Bourg-de-Four, c'est notre moteur»

Course de l'Escalade La 42e édition de la Course de l'Escalade a une nouvelle fois procuré son plein d'émotions aux participants et à leurs bruyants supporters. Plus...

Série vidéo: «L'Escalade, une étape genevoise vers les sommets» épisode 6

Genève Dans leur préparation à la course genevoise, cinq jeunes athlètes et leur coach se confient sur leurs ambitions, leurs doutes, leurs espoirs de carrières. Cette semaine, suivez-les durant six épisodes, jusqu'à l'Escalade. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Conseil fédéral contre l'interdiction totale de la pub pour le tabac
Plus...