La plaine de Plainpalais se réveille avec une météorite fumante

Genève propreDes déchets tombés du ciel? Non, les nôtres, domestiques et moches, réunis dans une sphère monumentale.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Appels inquiets au 118 dès le lever du jour, ce lundi matin à 5h. Ils proviennent des habitants ayant fenêtre et balcon sur la plaine de Plainpalais. Là, devant eux, juste à côté de la forteresse Bartabas, un gros tas de forme sphérique en train de fumer. Les pompiers sont de mèche. Ils rappliquent en convoi simplifié, sans mettre les sirènes et les feux bleus. De mèche avec les services de leur magistrat, Guillaume Barazzone. Lequel arrive aussi sur le coup de 9h pour vernir sa météorite.

Le communiqué qui la résume précise qu’elle a «traversé toute la Ville de Genève avant de tomber sur la plaine et de s’incruster dans le ghorr, à proximité de la place de jeux.» Du plus bel effet. La chose roule désormais sur tout ce qui fait tilt et double clique sur la toile. Les réseaux sociaux qui se nourrissent de buzz en tiennent un joli pour commencer la semaine.

Tout ce qui est jeté hors des poubelles en trois jours

Joli et utile à la fois. Sous cette masse circulaire de 6 mètres de diamètre, un message clair et percutant: cette météorite, composée uniquement de déchets sauvages ramassés par la voirie, représente la quantité de tout ce qui est jeté hors des poubelles en trois jours (35 tonnes). En une heure, temps réel de la conférence de presse organisée ce matin sous un soleil de plomb, c’est 500 kilos de petits déchets domestiques qui finissent dans l’espace public (parcs, routes, places de jeux, pataugeoires, etc.).

Dès aujourd’hui donc, et jusqu’au 30 juin, le Département de l’environnement urbain et de la sécurité invite la population genevoise à venir observer cette météorite composée de vrais déchets. La voirie sera présente pour répondre aux questions.

La voirie ne fait pas que tenir les stands d’information, elle les nettoie. Et même désormais les après-midis du samedi et du dimanche. Redéploiement des forces le week-end. C’est la seconde révolution copernicienne de la semaine et la vraie nouvelle du jour. «Ces nouveaux horaires permettront notamment de mieux nettoyer les espaces verts et de vider plus rapidement les poubelles les plus utilisées. On veut que les gens changent leurs habitudes, mais on doit aussi adapter notre dispositif», résume le magistrat, particulièrement à l’aise dans ce genre de communication qui marque les esprits. (TDG)

Créé: 17.06.2013, 10h52

Articles en relation

Les sacs-poubelles sont bannis de la voie publique

Plan-les-Ouates La Commune est la première à obliger ses habitants à se doter de containers pour tous les types de déchets. Plus...

Les premiers effets «réjouissants» de la taxe poubelle à Lausanne

Déchêts Lausanne a publié hier son bilan après trois mois de mise en œuvre de la taxe au sac. Les déchetteries et le compost ont la cote. Plus...

L’Etat veut augmenter le taux de recyclage des déchets dans les entreprises

Environnement Le canton subventionne des audits de gestion des déchets urbains dans les PME pour les inciter à mieux trier. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...