La paix des transports à Genève se joue au Grand Conseil

En directLe compromis sur la mobilité répond à l'initiative des Verts pour «Pour des transports publics plus rapides».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les députés genevois n'ont pas réussi à fixer jeudi soir le sort du compromis sur la mobilité, qui pourrait sinon inaugurer la paix des transport à Genève du moins déclarer un armistice entre les pro- et les antivoitures. Le débat a repris vendredi à 17 heures et s'est terminé après 22h30 sur un compromis qui a incité les Verts à maintenir leur initiative.

Péniblement forgé en commission pour répondre à l'initiative des Verts qui réclament la priorité totale aux transports publics (IN 154), le compromis est l'objet de quelques escarmouches de dernières minutes de la part des partis UDC, Ensemble à Gauche, PLR et MCG, alors que les Verts ont décidé de s'y rallier et promettent de retirer leur initiative.

Jeudi soir, le contreprojet de la commission des transports (PL 11769) a donné lieu à un débat animé au parlement. Car sans être révolutionnaire, le texte suggère de donner la priorité aux transports publics et à la mobilité douce dans les centres des communes suburbaines et au centre-ville, sauf sur les quais et certains axes. «Le reste du réseau demeurerait en l’état», résume le député PDC Bertrand Buchs, rapporteur de majorité. Le contreprojet propose aussi de développer un réseau ferré régional connecté, lié au CEVA, et de développer les bus à haute vitesse et le P+R».

Mais cet accord est contesté. Il l’est d’abord par l’UDC, car, résume Patrick Lussi, il bafoue la liberté du choix du mode de transport et «Genève n’a pas un sou pour investir ce qu’il devrait s’il était accepté». Il est contesté aussi par Ensemble à gauche, le député Pierre Vanek estimant que le texte du contreprojet est «extrêmement touffu, qu’il contient de quoi boire et manger et qu’il soustrait au peuple l’occasion de voter sur une initiative intéressante», les Verts ayant en effet accepté de la retirer si le contreprojet aboutissait.

Ces derniers jours, la majorité soutenant le contreprojet s'est fissurée. Le PLR envisageait de déposer deux amendements durant le débat, le MCG en annonçant d’autres.

Accord «ambitieux»

Les Verts quant à eux défendent le compromis. «Nous voulons mettre un terme à la guerre des transports en dépolitisant un problème de société, explique Delphine Klopfenstein Broggini. Le texte est de qualité, consensuel, il répond dans les grandes lignes aux besoins de la mobilité à Genève.» Elle signale toutefois que le compromis trouvé ne doit pas être retouché. C’est aussi l’avis du socialiste Thomas Wenger, car «l’accord est ambitieux et peut contribuer à résoudre globalement les questions de mobilité dans le canton.» Eric Stauffer se lève ensuite: le député MCG défend le compromis et sa logique, qui consiste à ne «pas faire cohabiter tous les modes de transports partout. La différenciation du réseau selon les véhicules permet de gagner en efficacité.

Le débat avance lentement. Lorsque la cheffe de groupe Nathalie Fontanet annonce que le PLR votera le compromis, on penche pour un succès du contreprojet. Mais elle ajoute aussitôt «que le parti ne tentera de proposer qu’une petite modification qui n’enlève rien au compromis trouvé, en demandant la suppression d’une mesure: le parking payant des deux-roues motorisés.» Le PLR abandonne un des amendements qu’il avait annoncé, mais maintient l’autre, un avis partagé par Eric Stauffer. Divisions internes

On saura donc en fin d'après-midi ce vendredi, si le PLR réussira à trouver des alliés pour faire passer sa proposition? Si oui, les Verts maintiendront-ils leur initiative comme annoncé? Si non, le contreprojet serait-il refusé? Les pronostics sur la suite du débat sont difficiles. D’autant plus difficiles que l’UDC affiche ses divisions internes, comme le MCG. L’ambiance studieuse du parlement, qui semblait jeudi soir hésiter à passer aux votes sur les amendements, laisse penser qu’un accord reste possible, mais toujours incertain.

Créé: 04.12.2015, 18h05

Dossiers

Plus d'impôt? Débat en urgence

L'autre gros morceau des débats du Grand Conseil de ce vendredi porte sur la limitation des déductions des cotisations maladie sur le revenu (PL11570). Ce projet fiscal controversé figure dans les moyens qu'exige le gouvernement pour équilibrer le budget 2016. Il rapporterait 35 millions s'il était adopté. En commission fiscale, une majorité de députés (PLR; MCG, UDC) a refusé d'entrer en matière. Le résultat risque bien d'être le même en plénum. (JFM)

Dans le volumineux rapport du contreprojet à l'initiative des Verts pour la priorité aux transports publics, on trouve une mine d'informations sur le trafic (PL11769). La vue ci-dessus montre (pp. 64) l'origine (en rouge) et la destination (en bleu) des pendulaires domiciliés en France. Ci-dessous la même vue pour les habitants du Pays de Gex.

Articles en relation

Après le PLR, le MCG brise le consensus sur la mobilité

Grand Conseil Suite au caucus des libéraux-radicaux, le parti d'Eric Stauffer ne se sent plus tenu par ses engagements. Plus...

Le compromis sur la mobilité à Genève est... compromis

Grand Conseil Le caucus du PLR demande de modifier le texte. Ecologistes, socialistes et démocrates-chrétiens déplorent. Plus...

Sprint final miné pour l’accord sur la mobilité

Circulation Le consensus sur les transports est ficelé. Décrit comme une condition à la paix des transports, il ne fait toutefois pas l’unanimité. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus crée une frénésie de nettoyage
Plus...