«La mosquée du Petit-Saconnex, nous savons ce qu'il s'y passe»

GenèveInvitée du téléjournal de 19h30 sur la RTS, la cheffe de la police genevoise Monica Bonfanti a aussi parlé de l'exercice antiterroriste de la mi-novembre et des Genevois partis faire le djihad.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Aujourd'hui, nous savons ce qu'il se passe à la mosquée du Petit-Saconnex.» Dans une interview donnée à la RTS dans son journal de 19h30 dimanche, Monica Bonfanti, cheffe de la police genevoise, s'est longuement exprimée sur le risque terroriste, les Genevois partis faire le djihad et la mosquée genevoise, qui est selon le politologue Hasni Abidi «la plus problématique d'Europe».

Concernant la mosquée financée par l'Arabie saoudite, qui a été mise en cause dans plusieurs cas de radicalisation, la responsable de la police genevoise a indiqué que la police savait désormais ce qu'il s'y passe. En coopération avec le service de renseignement de la Confédération, la police genevoise «est informée en temps réel s'il y a un prédicateur qui est problématique, s'il prêche la violence ou cherche activement des candidats au djihad».

Exercice antiterroriste du 11 au 13 novembre

Parmi les 92 Suisses partis se battre en Irak ou en Syrie sous l'égide de Daech, neuf sont genevois. «Sur ces neuf, deux sont rentrés», indiquait Monica Bonfanti. Placés sous mandat d'arrêt puis emprisonnés, «ils sont désormais sur le territoire genevois au bénéfice de mesures de substitution».

Enfin, la cheffe de la police rappelait que la menace terroriste en Suisse restait élevée, comme dans le reste de l'Occident. Et que la Suisse, par sa centralité, pouvait servir de base logistique à l'organisation d'attentat ou de pays de transit. L'attentat le plus probable sur le territoire étant un acte isolé, ne nécessitant pas une logistique importante et pas forcément mandaté par Daech. Pour cette raison, un exercice de grand ampleur, impliquant 70 services différents, est organisé dans toute la Suisse. Il aura lieu du 11 au 13 novembre, sur un scénario concocté par le service de renseignement, afin de tester les coopérations interservices et intercantonales au niveau fédéral.

Créé: 04.11.2019, 10h17

Articles en relation

La mosquée de Genève à nouveau pointée du doigt

Meurtre des deux touristes scandinaves La nouvelle direction de l’institution se serait bien passée de cet épisode resurgi d’une époque qu’elle souhaite révolue. Plus...

Les sept affaires djihadistes qui ont secoué Genève

Rétrospective Dans plusieurs enquêtes comme celle impliquant un Genevois au Maroc, il est fait état de liens avec la mosquée du Petit-Saconnex. Retour sur sept épisodes djihadistes du bout du lac. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...