La maison du Jeu de l’Arc a eu droit à ses obsèques

ArchitectureL’association Contre l’enlaidissement de Genève a salué la vénérable bâtisse avant sa destruction.

Les manifestants ont tout tenté pour sauver la bâtisse.

Les manifestants ont tout tenté pour sauver la bâtisse. Image: Magali Girardin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un cortège, des discours, des gens habillés en noir. Le rassemblement avait tout d’un enterrement, samedi matin. Dans un mélange de second degré et de colère, l’association Contre l’enlaidissement de Genève organisait un cortège funèbre jusqu’au bâtiment du Jeu de l’Arc. L’occasion de parcourir quelques centaines de mètres dans ce secteur cerné par les projets immobiliers et, pour les militants, d’énumérer les destructions planifiées de biens patrimoniaux.

Après une série de discours devant la future gare des Eaux-Vives et son architecture massive, le cortège s’est déplacé dans le quartier des Allières. Là, les maisons d’époque, avec les arbres centenaires qui les enveloppent, seront sacrifiées sur l’autel de la densification et des barres d’immeubles.

Enfin, les membres de l’association se sont réunis une dernière fois sur le parvis du bâtiment du Jeu de l’Arc, au Pré-l’Évêque. Une bâtisse vide et majestueuse en voie d’être démolie après des mois de lutte intense pour sa sauvegarde. «On a tout essayé: la pétition, la demande de classement, la Cour de justice. On a perdu à chaque fois», se désole Leïla el-Wakil.

Pour Björn Arvidsson, membre du comité de l’association, il s’agit de s’opposer à «la politique de table rase pratiquée à Genève», celle qui fait naître «des constructions offrant une rentabilité maximale, sans prendre en compte l’intérêt général».

Créé: 10.06.2019, 21h16

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Budget 2020: 590 mio de déficit prévus
Plus...