La formation sera obligatoire jusqu’à 18 ans

GenèveLe Département de l’instruction publique veut lutter contre le décrochage scolaire.

Anne Emery-Torracinta, conseillère d'Etat chargée du département de l'instruction publique, de la culture et du sport ne veut plus laisser un jeune sans formation ni projet professionnel.

Anne Emery-Torracinta, conseillère d'Etat chargée du département de l'instruction publique, de la culture et du sport ne veut plus laisser un jeune sans formation ni projet professionnel. Image: Olivier Vogelsang

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Environ 1000 jeunes, dont 550 mineurs, interrompent chaque année, à Genève, leur formation. Selon le Département de l’instruction publique (DIP), ils auraient quatre fois plus de risques de se retrouver au chômage qu’un jeune diplômé. «Les mailles du filet sont trop larges. Nous voulons les resserrer», affirme Anne Emery-Torracinta, conseillère d’État, cheffe du DIP. Dès la rentrée 2018, la formation obligatoire jusqu’à 18 ans (FO18) entrera en vigueur, conformément à l’article 194 de la Constitution genevoise (votée en 2012).

En clair, il ne sera plus possible de laisser un mineur habitant à Genève sans formation ou sans projet professionnel. L’objectif du département est d’approcher les 95% de jeunes certifiés d’ici à trois ans. Pour ce faire, différentes mesures vont être prises. Il s’agira notamment de renforcer et élargir l’offre déjà existante en supprimant le «verrou» d’une année maximum pour les classes préparatoires et la transition. «Le but n’est pas de garder les jeunes au chaud quelques années de plus dans une voie de garage, mais, au contraire, de leur donner des chances supplémentaires de terminer une formation», précise Anne Emery-Torracinta.

«En Suisse, nous sommes le premier canton à introduire une telle loi»

Le rôle de CAP Formations sera aussi élargi, en tant que guichet unique pour les jeunes en rupture. Il s’agit d’un dispositif qui regroupe l’Office pour l’orientation, la formation professionnelle et continue (OFPC), l’Office cantonal de l’emploi (OCE) et l’Hospice général.

Une nouvelle offre de formation préqualifiante est prévue, afin de permettre aux élèves de découvrir les gestes métiers, tout en développant leurs compétences fondamentales, notamment en langues (surtout en lecture) et en mathématiques. Le tout, pour faciliter l’entrée dans une formation professionnelle type AFP ou CFC. Des stages de trois mois permettront aux élèves de découvrir différents champs professionnels.

Au total, 47,9 postes supplémentaires sont prévus. Il s’agira d’engager à la fois des enseignants, des assistants sociaux mais également des conseillers en orientation professionnelle. Quant au budget, il est pour l’heure estimé à 7,5 millions de francs, pour les trois ans à venir.

«En Suisse, nous sommes le premier canton à introduire une telle loi. Nous allons être attentivement observés par les autres cantons, qui sont confrontés aux mêmes défis», insiste la conseillère d’État. «FO18 n’est pas une solution miracle, mais un levier puissant pour lutter contre le décrochage scolaire», ajoute-t-elle. (TDG)

Créé: 07.11.2017, 15h59

Articles en relation

«On vise deux jeunes par an intégrés chez les pros»

Football Rencontre avec Laurent Papillon, le nouveau directeur technique du centre de formation du Servette FC. Projets, perspectives… Plus...

«J’ai vu des jeunes fiers, qui ont des projets et de l’ambition»

Formation professionnelle La ministre française Muriel Pénicaud était de passage en Suisse pour s’intéresser au système de formation duale. Interview. Plus...

Un nouveau patron pour l’OFPC

Formation Gilles Miserez remplacera dès l’année prochaine Grégoire Evéquoz à la tête de l’Office pour l’orientation, la formation professionnelle et continue de Genève. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

De nombreux morts dans un attentat en Egypte
Plus...