La faune piscicole décimée après la vidange du barrage de Verbois

Catastrophe écologiqueLa vidange du barrage de Verbois a provoqué la disparition de 75% de la faune piscicole.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le bilan de la vidange du barrage de Verbois vient de tomber. Trois quarts des poissons présents dans le Rhône avant les opérations de chasses ont disparu. Une véritable catastrophe écologique. «Cette vidange est probablement une des pires que Genève ait connue ces dernières années pour la biodiversité. Nous avons perdu 75% des poissons rien que sur la partie du Rhône située en amont du barrage, indique l’inspecteur cantonal de la faune, Gottlieb Dändliker. C’est une énorme perte pour l’écosystème. Les petits poissons et les espèces déjà sensibles ont malheureusement été les plus touchés. C’est le cas des truites et des ombles, des poissons très recherchés par les pêcheurs. Le bilan est très lourd également pour les ombres de rivière, dont la population est désormais fortement menacée. Par contre, et c’est une bonne surprise, certains gros poissons tels que les chevennes et le barbot ont survécu.» Quant aux sternes Pierregarin, ils ont payé un lourd tribut puisque l’ensemble de la couvée 2012 a disparu.

La France également touchée

Du côté français, le bilan est également catastrophique: «Entre Verbois et Génissiat, on peut estimer que 90% des poissons sont morts, indique Bernard Gougeon, garde-pêche fédéral. Sur ces vingt kilomètres, l’hécatombe était annoncée, car il n’y a aucune dilution possible de l’eau.» Les roselières ainsi que les castors et l’avifaune ont été peu touchés.

Seule la partie du Rhône située en aval du barrage de Génissiat a été épargnée par les conséquences de ces chasses, qui se sont déroulées entre le 4 et le 21 juin 2012. A ce niveau-là, il est possible d’injecter de l’eau propre et de doser la quantité d’eau sale relâchée.

Ces résultats ne font que confirmer ce qui était craint par les défenseurs de l’environnement depuis longtemps. Pourtant, le communiqué du Département de l’intérieur, de la mobilité et de l’environnement fait état d’un bon bilan: «3,2 millions de m3 de sédiments ont pu être évacués de la retenue afin de rétablir la sécurité des riverains, ce qui était le but de la manœuvre.

Développement dans nos éditions payantes du jour

Créé: 12.04.2013, 07h43

Galerie Photos

Vidange du barrage de Verbois

Vidange du barrage de Verbois L'opération a débuté samedi et se terminera le 20 juin. Découvrez nos photos.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Hodgers veut 30% de surface arborisée à Genève
Plus...