La crise grossit le nombre des prostituées européennes à Genève

EconomieSelon la police, le nombre des travailleurs du sexe dûment enregistrés aurait quadruplé en trois ans.

Image: Vogelsang (Archives)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'émission économique TTC, de la RTS Une, avait évoqué le sujet lundi soir dans une séquence consacrée à la prostitution de luxe. La crise que traversent certains pays forcent des centaines de femmes à se prostituer.

Selon Marianne Schweizer, la coordinatrice d'Aspasie, interrogée ce mercredi par le journal Le Matin, ce sont des mères de familles qui viennent à Genève. Le nombre des prostituées enregistrées dans les fichiers de la police cantonale aurait quadruplé en trois ans passant de 80 personnes en 2010 à 320 aujourd'hui. Combien exercent sans s'être annoncées?

Même évolution à Berne et à Zurich selon l'enquête du Matin. En tête des nationalités, les Espagnols, qui en fait sont souvent des Bulgares ou des Roumaines qui ont fait le détour par la péninsule ibérique. (TDG)

Créé: 23.10.2013, 14h03

Articles en relation

Le commerce du sexe sous la pression de l'urbanisation

Lausanne Des centaines d'habitants vont peupler le quartier chaud de Sévelin-Sébeillon. L'exercice de la prostitution va, dans un premier temps, y être restreinte. Avant de disparaître? Plus...

Un salon de massage met en émoi un quartier de Versoix

Conflit de voisinage L’ouverture d’un lieu de prostitution en zone villas crée des nuisances. Excédés, des voisins témoignent. Plus...

Les «sexboxes» ne sont pas pour demain à Lausanne ou à Genève

Prostitution La Suisse romande n'est pas près de voir fleurir des «sexboxes» dans ses deux plus grandes villes. Toutefois, elles ne ferment pas la porte à une éventuelle future installation. Plus...

Les précédents «drive-in» du sexe en Europe

Prostitution Si le premier drive-in du sexe a ouvert ses portes lundi soir à Zurich, des projets similaires avaient déjà vu le jour en Europe. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Français envisagent le référendum d'initiative citoyenne
Plus...