La chèvre sauvée par les ânes de Monsieur Terrier

InsoliteL’animal trouvé dans les bois de Versoix refusait de s’alimenter. L’arrivée à la fourrière de deux ânes lui a redonné goût à la vie.

La chèvre Biquette assure le show à Athenaz en grimpant sur le dos de Muscade
Vidéo: Jacky Vannay

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un petit bonheur qui égaie la journée. Ce duo formé par la chèvre Biquette et l’âne Muscade «a mis de bonne» Jacky Vannay, en promenade à Athenaz jeudi dernier. Dans un pré du village, le retraité aperçoit la bêleuse bondir sur le dos de l’équidé, pour une cueillette à plus d’un mètre des pâquerettes. Chacun y trouve son compte: la ruminante gagne les feuilles du noyer, en échange, elle gratte le dos de son ami. «La chèvre a bien compris qu’il fallait une contrepartie, indique son propriétaire, l’agriculteur Samuel Terrier. Elle paie ainsi son loyer.»

Derrière ce duo cocasse, bien connu des villageois, se cache une histoire digne des Frères Grimm. Elle comporte tous les ingrédients d’un conte contemporain: des compagnons d’infortune rencontrés au hasard du chemin, la naissance d’une amitié et en plus, tout commence la veille de Noël. On est en 2010, dans les bois de Versoix. Une chèvre bêle, désorientée. Elle est acheminée par une bonne âme à la fourrière cantonale de Collex. Lasse, la ruminante refuse de s’alimenter. Les bons soins des gardiens n’y font rien, elle dépérit. Le diagnostic tombe: anorexie.

La magie opère

Un fabuleux concours de circonstances va la sauver. A quelques jours d’intervalle, deux ânes arrivent suite à un séquestre ordonné par le vétérinaire cantonal de l’époque. Un événement rare, atteste son successeur, Jérôme Föllmi, la fourrière n’accueillant en moyenne qu’un équidé par année. La chèvre, qui a accès aux box des ânes, se rend immédiatement auprès de Ficus et Modestine. La magie opère. Cette compagnie la ragaillardit, elle goûte enfin au foin présenté.

La suite est contée par Samuel Terrier. «Je connaissais le propriétaire des deux ânes, un homme qui les emmenait à Saint-Jacques-de-Compostelle. Sa vie de bohème et des dettes vont le séparer de ses bêtes.» Les équidés séquestrés, les autorités se tournent vers l’agriculteur d’Athenaz. Un arrangement est trouvé: Samuel Terrier propose de passer une petite annonce et de transmettre le fruit de la vente des ânes au Service de la consommation et des affaires vétérinaires. En contrepartie, il s’occupera des ânes. Affaire conclue, Ficus et Modestine gagnent le pré d’Athenaz en janvier 2011. «Deux jours plus tard, la fourrière me rappelle. La chèvre avait entamé une nouvelle grève de la faim. J’ai donc accepté de la recueillir elle aussi.»

L’anorexie animale

L’inappétence des animaux est fréquente au dire des vétérinaires. Un bouleversement des habitudes, une extraction du milieu naturel, autant d’événements qui peuvent expliquer le refus de s’alimenter. Dans le cas présent, «l’arrivée des deux ânes a créé un déclic», reconnaît Jérôme Föllmi. La fourrière cantonale n’a jamais su si la chèvre vivait auparavant en présence d’équidés.

Les animaux ne seront plus jamais séparés. Personne n’a répondu aux deux annonces parues «pour la forme». Depuis le début de leur villégiature commune à Athenaz, un âne est mort. Muscade, au dos si accueillant, l’a remplacé. «La chèvre nous accompagne quand je vais me promener dans la campagne alentour», déclare Samuel Terrier. Le marcheur, fidèle de Compostelle lui aussi, emmène chaque année l’un des équidés sur les chemins du pèlerinage. L’autre âne restant évidemment à Genève pour tenir compagnie à la chèvre.

Créé: 01.07.2014, 07h05

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Cycle genevois toujours aussi inégalitaire
Plus...