La Ville crée un poste de délégué aux seniors

Troisième âgeL’Exécutif municipal publie un rapport sur la vieillesse et développe sa stratégie en matière d’aide aux seniors.

Un poste de délégué aux aînés sera créé dans les effectifs actuels du service social municipal.

Un poste de délégué aux aînés sera créé dans les effectifs actuels du service social municipal. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La population genevoise vieillit et cette tendance ne va pas s’inverser. Forte de ce constat, la Ville de Genève veut mettre les bouchées doubles dans son soutien aux seniors. La maire Esther Alder a dévoilé hier un rapport sur la politique de la vieillesse et présenté la nouvelle stratégie du Conseil administratif en la matière. Celle-ci repose notamment sur la mise en place d’un comité de pilotage interdépartemental et la création d’un poste de délégué aux aînés, comme il en existe par exemple à Vernier et à Carouge. Le partenariat avec les milieux associatifs sera par ailleurs renforcé.

Le défi du vieillissement

«Les personnes âgées représentent une part importante de la population, constate la maire de Genève, Esther Alder, à la tête du Département de la cohésion sociale et de la solidarité. Cette part va encore s’accroître car nous vivons de plus en plus longtemps (lire encadré ci-contre). En 2040, une personne sur quatre aura plus de 65 ans. Or, cette évolution a des conséquences importantes. Nous devons nous préparer à relever ce défi.»

Si un grand nombre de seniors sont autonomes et en bonne santé, de plus en plus souffrent de troubles cognitifs du fait de leur grand âge ou dépendent beaucoup du soutien de leurs proches. De plus, le risque d’isolement touche un tiers des personnes âgées.

Hormis la mise sur pied d’un comité de pilotage et la création du poste de délégué – qui sera effective dans le premier trimestre de 2016 – la nouvelle politique de soutien aux aînés de la Ville repose sur quatre axes prioritaires. Il s’agit tout d’abord, en concertation avec les milieux immobiliers, de favoriser l’adaptation des logements existants aux besoins des personnes âgées, et d’en créer de nouveaux. Deuxième priorité: développer un outil de détection des situations à risque pour lutter contre l’isolement et mieux soutenir les proches aidants. «Aux Eaux-Vives, par exemple, un réseau de mille bénévoles s’est mis en place pour entrer systématiquement en contact avec tous les seniors du quartier», explique la magistrate.

Par ailleurs, la Ville veut encourager la mobilité des personnes âgées et faciliter leur accès aux espaces et bâtiments publics. Enfin, il s’agit d’œuvrer à une meilleure reconnaissance sociale du rôle des aînés et de stimuler leur engagement au service de la société, par exemple pour soutenir les enfants dans leurs devoirs scolaires, donner des cours de cuisine ou aider à l’intégration des étrangers. «Les personnes âgées veulent continuer de se rendre utiles», souligne Esther Alder.

Pour atteindre ces buts, la Ville compte s’appuyer sur le réseau d’acteurs institutionnels, privés et associatifs. «Nous saluons cette vision positive du vieillissement et ces propositions réalistes, se réjouit Jeanine Berberat, présidente de la Plate-forme des associations d’aînés de Genève. C’est un plan ambitieux, qui implique que les autorités et les associations se fassent confiance et se respectent.»

Pas de budget spécifique

En revanche, la Ville ne dispose pas d’un budget spécifique pour mettre en œuvre cette politique. Le poste de délégué aux aînés sera pris sur les ressources actuelles du service social et toutes les mesures prévues devront être neutres financièrement pour le budget de la Ville, ce qui la contraindra sans doute à revoir certaines priorités. «Déployer une politique sociale n’exige pas toujours d’augmenter le budget», estime la maire. (TDG)

Créé: 15.09.2015, 19h22

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...