La Ville ouvre une nouvelle ère de glaces

Autour de la radeLes stands sur les quais sont à reprendre pour une durée de quatre ans. Les anciens glaciers pourront se porter candidat.

La Ville de Genève vient de lancer la procédure d’appel à candidatures pour reprendre les sept stands de glaces et les quatre pavillons de souvenirs autour de la rade.

La Ville de Genève vient de lancer la procédure d’appel à candidatures pour reprendre les sept stands de glaces et les quatre pavillons de souvenirs autour de la rade. Image: Olivier Vogelsang

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est reparti pour un tour. La Ville de Genève vient de lancer la procédure d’appel à candidatures pour reprendre les sept stands de glaces et les quatre pavillons de souvenirs autour de la rade. Elle a publié de grandes annonces dans la presse. Les personnes intéressées ont jusqu’au 1er décembre pour s’inscrire. La saison débute le 1er mars.

Cet exercice de sélection est devenu la norme depuis que la Ville a instauré un tournus. C’était il y a cinq ans. Après des années de polémique, elle a installé des stands bleus uniformes, appelés Barcelonnettes en raison de leur provenance. Elle a aussi limité les baux à cinq ans, histoire de partager ces emplacements.

Y aura-t-il de la demande pour ce deuxième tour? «Ces emplacements sont très prisés, relève Antonio Pizzoferrato, chef du Service de la sécurité et de l’espace publics à la Ville. Chaque jour, nous recevons des demandes. Nous nous attendons à des candidatures par dizaines.»

Manger local

Les conditions d’octroi ont un peu changé. «Le Conseil administratif souhaite une nourriture plus qualitative, axée notamment sur les produits locaux, explique le magistrat Guillaume Barazzone. Nous aimerions par exemple une offre de glaces artisanales.»

Autre changement: la durée du bail est réduite de cinq à quatre ans. «Nous avons dans l’idée de réaménager entièrement la rade, explique le conseiller administratif. Nous espérons aboutir dans ce délai de quatre ans.» Ce projet vise à favoriser l’accès à l’eau ou encore à réfléchir à une végétalisation des lieux. Dans ce cadre-là, un nouveau concept d’exploitation des buvettes pourrait surgir.

L’appel à candidature est ouvert aux glaciers actuels. Vont-ils rempiler? «Ils ne se sont pas encore décidés, indique Gilles Urben, le président de l’Association genevoise des exploitants de stands du bord du lac. Nous avons eu une rencontre vendredi matin et nous avons beaucoup discuté. Tous n’apprécient pas de devoir sans cesse concourir. C’est comme si vous demandiez à un chauffeur expérimenté de repasser son permis.» Gilles Urben tire un bilan en demi-teinte de ces cinq années. «La Ville souhaitait des stands plus conviviaux qui offriraient de la petite restauration. Mais les installations ne sont guère adaptées, notamment contre les intempéries. Et la taille des locaux tend à réduire l’offre de produits.» Des demandes ont été faites, sans qu’ils obtiennent entière satisfaction. «Ce sont des pavillons lacustres, explique Antonio Pizzoferrato. On ne peut pas les transformer en restaurants fermés. Les conditions étaient claires dès le départ.»

Relations fraîches

Les relations entre la Ville et les locataires des stands ont été plutôt fraîches durant ces années. Après avoir signé leur bail, six d’entre eux ont contesté les loyers au Tribunal, sans succès.

Un autre litige oppose toujours la Ville à l’une des anciennes glacières, recalée lors de l’attribution des pavillons. A la suite d’un recours devant la justice, elle a obtenu un emplacement, mais celui que la Ville lui a attribué au quai Wilson ne lui convient pas. Le cas est toujours pendant au Tribunal fédéral. Les Barcelonnettes ne sont pas une mince affaire. (TDG)

Créé: 16.11.2014, 19h42

Articles en relation

Glaciers de la rade moroses: les pluies de l'été n'expliquent pas tout

Genève Les ventes ont chuté de 40% en juillet, la faute aussi à la Coupe du Monde et au Ramadan. Plus...

Les glaces «maison» font fureur à Genève

Reportage Les gelaterias et autres glaciers poussent comme des champignons. Décryptage d’un phénomène. Plus...

Des glaciers genevois recyclent leurs arcades en hiver

Commerce Des artisans renoncent à fermer leur magasin. Une expérience pour le moment mitigée. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Harcèlement: la parole des femmes se libère
Plus...