La Ville accepte de créer dix-neuf logements relais

La création de ces studios pour personnes précarisées a été validée lundi par le délibératif.

La décision du Municipal est une une «grande satisfaction» pour Esther Alder, conseillère administrative chargée de la cohésion sociale.

La décision du Municipal est une une «grande satisfaction» pour Esther Alder, conseillère administrative chargée de la cohésion sociale.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La gauche est ravie. La droite convaincue. Lundi en fin de soirée, lors de la séance du Conseil municipal, le délibératif a voté à l’unanimité la création de dix-neuf logements relais, pour un montant de 2,1 millions. Et ce, alors que la commission du logement avait précédemment refusé le projet.

En plénière, le commissaire PS Emmanuel Deonna rappelle que «ces structures modulaires sont destinées à des personnes précarisées qui n’ont aucune possibilité de trouver de quoi se loger. Ni dans les appartements de la Gérance immobilière municipale ni dans les habitations bon marché des Fondations immobilières de droit public.»

La PLR Sophie Courvoisier indique: «L’urgence de ce besoin a toujours été reconnue par tous les partis.» Les objections de la droite reposaient sur la création d’un vingtième studio mobile dédié à un atelier d’artistes, mais surtout sur l’emplacement. Soit derrière la gare. Le MCG Daniel Sormanni s’inquiétait ainsi de la nécessité de démonter les logements relais en raison de travaux d’extension de Cornavin. Les craintes de la droite ont été levées par l’adoption de deux amendements. L’un du Conseil administratif assurant que «les logements relais doivent pouvoir rester sur leur premier emplacement pour une première tranche d’environ dix ans». Reste donc à savoir s’ils verront le jour à la rue du Fort-Barreau, initialement choisie, ou ailleurs. Le second amendement, inspiré par le MCG, vise à supprimer l’atelier d’artistes.

Pour la magistrate chargée de la cohésion sociale Esther Alder, «c’est une victoire d’étape essentielle pour la Ville et une grande satisfaction personnelle». Elle salue la collaboration avec Rémy Pagani ainsi que «la ténacité de celles et ceux qui depuis six ans se battent pour faire aboutir ce projet». Aujourd’hui, la Ville compte 68 appartements relais et une villa.

Mardi soir, le Municipal s’est penché sur une proposition du PLR Simon Brandt de procéder à des travaux à la patinoire des Vernets pour 340 000 francs, afin de gagner 170 places en tribunes.

(TDG)

Créé: 28.06.2017, 08h00

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.