La FM des années 80 va revivre avec Radio Tonic

GenèveAlors que Radio Lac revient sur les ondes, sa rivale de l’époque prépare sa résurrection sur Internet.

Léonard Odier.

Léonard Odier. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est comme si une nostalgie radiophonique s’était emparée de l’atmosphère à Genève. Tandis que Radio Lac fera son retour sur la bande FM lundi, sa contemporaine du temps héroïque des premières radios locales, Radio Tonic, est sur le point de signer sa réapparition le même jour, sur Internet (à l’adresse: www.radiotonic.ch). «On ne s’est absolument pas concerté», assure Léonard Odier, refondateur de la station dont il a été animateur à ses débuts, en 1987. La chaîne est tombée en faillite durant la décennie suivante.

La coïncidence n’est peut-être pas fortuite, à en croire ce passionné. «J’entends parler les quadragénaires comme moi qui regrettent les radios libres comme KTFM ou Amplitude Bleue et le ton de l’époque, témoigne-t-il. Les radios d’aujourd’hui sont trop lisses, ne laissant que des plages limitées à des animateurs qui s’écoutent parler. Il manque la complicité avec l’auditeur, le temps et la liberté de parole. Je veux une radio proche des gens!»

Le moment est venu, selon ce vétéran des ondes qui a hanté les studios de maintes chaînes locales romandes et en a même dirigé une en plein océan Indien. La diffusion hertzienne traditionnelle étant presque caduque, l’essor des radios sur le Web ou en diffusion digitale (DAB) promet au média de se passer de concession étatique. Un nouveau vent de liberté après celui des années 1980 qui a vu éclore les stations privées.

Radio Tonic se veut genevoise, musicale et résolument dirigée vers un public adulte, celui qui a vécu adolescent l’explosion des radios locales dont on promet de revivre les morceaux de bravoure. Un top 50 avec la musique d’époque est prévu; on pourra aussi dédicacer à ses amis des titres, plutôt choisis parmi les succès du jour. Mais sans techno, ni rap: on veut une sonorité acoustique traditionnelle. Bref, du vintage, même actualisé.

Une demande de diffusion en DAB est en cours. La radio mise sur des tarifs publicitaires bas pour trouver ses annonceurs. Elle ne comptera dans un premier temps que deux salariés avant de s’étoffer, si tout va bien. Une arme secrète? Le jingle original de Radio Tonic sera repris, avec ce son survolté très Hi-NRG, si évocateur des années 1980. En le réentendant, tout Genevois ayant grandi à l’époque se sentira croître des épaulettes ou vivra des réminiscences de ses poussées d’acné.

(TDG)

Créé: 21.08.2017, 18h42

Articles en relation

Disparue durant une décennie, Radio Lac va réemerger à Genève

Médias Rachetée puis rebaptisée Yes FM, la chaîne a encore changé de mains. Elle va retrouver son nom initial, avec un nouveau concept. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Brexit: Theresa May à Bruxelles
Plus...