L’urbanisation de Cointrin est lancée

Grand ConseilD'importants déclassements ont été acceptés par les députés, qui ont aussi voté le nouveau plan directeur 2030.

Antonio Hodgers, Conseiller d'Etat genevois, département de l'aménagement, du logement et de l'énergie.

Antonio Hodgers, Conseiller d'Etat genevois, département de l'aménagement, du logement et de l'énergie. Image: Steeve Iuncker-Gomez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Grand Conseil a bouclé mercredi deux dossiers majeurs pour le futur développement de Genève. Il a d’abord accepté deux importants déclassements de zone villas en zone de développement touchant Cointrin Est et Cointrin Ouest, à deux pas de l’aéroport: 70 oui, 23 non et 2 abstentions.

Ensuite, les députés ont validé la mise à jour du Plan directeur cantonal 2030, permettant de lever les réserves qu’avait émises la Confédération sur le plan d’origine: 67 oui contre 26 non.

«Croissance destructrice»

Dans les deux cas, la fronde est venue des groupes UDC et MCG. Leurs élus dénoncent une croissance destructrice due «à une immigration hors de contrôle» ou «au Grand Genève», et défendent la zone villas. Une opposition farouche, mais numériquement vouée à l’échec.

Les deux déclassements de Cointrin portent sur 25,2 hectares, sis sur les communes de Meyrin et Vernier. Le potentiel de construction est de 2300 logements et de 800 emplois à l’horizon 2050. Le gros du débat s’est concentré sur les nuisances sonores, principalement dues à l’aéroport, et l’effet de réflexion des sons sur les futurs bâtiments. Le lancement de référendums n’est du reste pas exclu.

Zone agricole moins rognée

La mise en conformité du plan directeur a, elle, permis de diminuer l’emprise sur la zone agricole, de limiter à 11% les déclassements en zone villas et d’utiliser plus efficacement la zone à bâtir.

«Un plan directeur est avant tout un outil de maîtrise du développement territorial», a rappelé en conclusion le conseiller d'Etat Antonio Hodgers. Et cette maîtrise est d'autant plus importante que la croissance démographique devrait se poursuivre: Genève devrait compter 600 000 habitants vers 2030.

Créé: 10.04.2019, 22h13

Articles en relation

Le Grand Conseil exige un moratoire sur la 5G

Technologie Tout comme le Canton de Vaud, les députés veulent attendre les résultats d’études scientifiques indépendantes. Plus...

Le Grand Conseil bazarde Genève-Sud et la télécabine

Mobilité Des majorités différentes ont refusé le projet de routes au sud du canton et l’étude d’une liaison par câble plus à l’ouest. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Nobel de la paix au Premier Ministre éthiopien
Plus...