L’histoire, si genevoise, de l’Africa CEO Forum

Promotion économiqueLe gratin des économies du continent se réunit à Abidjan lundi et mardi. Une forte délégation genevoise est présente, pour assurer le retour du forum au bout du lac.

De gauche à droite: Michael Kleiner, délégué à la promotion économique, Vincent Subilia, directeur général adjoint de la CCIG. Enfin, Pierre Maudet et Thomas Seghezzi, cofondateur de Rainbow Unlimited.

De gauche à droite: Michael Kleiner, délégué à la promotion économique, Vincent Subilia, directeur général adjoint de la CCIG. Enfin, Pierre Maudet et Thomas Seghezzi, cofondateur de Rainbow Unlimited. Image: Richard Étienne

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Abidjan, hôtel Sofitel. On ne compte plus les individus en costume et cravate dans cet établissement cinq étoiles de la capitale économique de Côte d’Ivoire, dont la piscine est plus grande que le bassin des Vernets. Mille six cents hommes et femmes d’affaires sont réunis à l’occasion de l’Africa CEO Forum, ce rendez-vous qui en six ans s’est imposé comme le sommet phare du secteur privé en Afrique. Seuls les hauts cadres d’entreprises générant plus de dix millions d’euros de chiffre d’affaires sont admis. En principe, le colloque n’ouvre pas tellement ses portes aux politiques. Parmi les rares présents figurent le président ivoirien ou le nouvel homme fort du Zimbabwe. Mais pour les Genevois, accès libre.

C’est ainsi que Pierre Maudet se retrouve de la partie. Le conseiller d’État est accompagné de Michael Kleiner, délégué à la promotion économique, de Vincent Subilia, directeur général adjoint de la CCIG (Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève), et d’Éric Huysecom, conseiller spécial de l’Université de Genève pour l’Afrique.

«On est là pour promouvoir Genève et parce qu’on pense qu’il y a des opportunités pour les entreprises suisses en Afrique», indique Pierre Maudet. L’Africa CEO Forum, promu à travers le continent par le magazine Jeune Afrique, a une histoire méconnue. Et elle est genevoise.

Tout commence dans un restaurant de Bordeaux le 26 mai 2011, en marge d’un colloque d’affaires entre la France et l’Afrique, alors que les économies subsahariennes croissent follement depuis une décennie. Thomas Seghezzi, un Vaudois d’origine liechtensteinoise, partage un repas avec Florian Serfaty. Le premier est cofondateur de Rainbow Unlimited, une société promouvant les échanges suisso-africains. Le second est cadre chez Jeune Afrique, un éditeur qui songe à l’événementiel pour diversifier ses sources de revenus.

C’est donc naturellement qu’ils évoquent l’idée d’une rencontre d’affaires entre l’Europe et l’Afrique. Genève, cité internationale dans un pays sans passé colonial, pourrait l’accueillir, se disent-ils.

Deux mois plus tard, rendez-vous est pris à Paris, avec Michael Rheinegger, cofondateur de Rainbow Unlimited, le directeur de Jeune Afrique, Amir Ben Yahmed, et sa mère (le groupe est en mains familiales). On parle toujours d’un sommet Europe - Afrique.

Une idée remise en cause dans un e-mail peu de temps après. Amir Ben Yahmed souligne que l’Afrique est de moins en moins tournée vers le Vieux-Continent et que Genève est un bastion du négoce de ressources souvent africaines. La thématique change, la ville reste. Et un fil rouge se dessine: il faut répondre aux besoins des directeurs d’entreprises africaines, qui se connaissent peu.

Africa Communication Events, une joint-venture entre Jeune Afrique et Rainbow Unlimited, voit le jour au début de 2012 et, en mai, on apprend qu’un forum aura lieu dans le canton en novembre.

Près de 600 hommes d’affaires se réunissent à l’Hôtel Intercontinental. «Avec l’Africa CEO Forum, nous avons l’objectif de proposer chaque année une vitrine sur cette nouvelle Afrique entrepreneuriale», souligne en ouverture Amir Ben Yahmed. Parmi les hôtes figurent Tidjane Thiam (actuel CEO de Credit Suisse) et Ali Dangote (l’homme le plus riche du continent).

Le succès est immédiat. «Comme si le forum avait été un appel d’air», selon Tal Schibler, un avocat dont l’étude du quartier des banques héberge Africa Communication Events. Les éditions suivantes, en 2014 et 2015, galvanisent Genève, mais beaucoup d’Africains regrettent que le sommet n’ait pas lieu sur le continent. En 2016, le forum quitte le canton pour Abidjan, dans le Sofitel, plus grand que l’Intercontinental et tout aussi luxueux. Sur les réseaux sociaux, l’Afrique fête l’arrivée du colloque sur ses terres. Mais Genève ne lâche pas prise. Vincent Subilia se rend à Abidjan – avec notamment une lettre de Pierre Maudet – pour le faire revenir au bout du lac. Les enjeux vont au-delà du million de francs de retombées directes qu’aurait généré la 2e édition du forum dans le canton, selon Genève Tourisme.

Les Genevois obtiennent le retour du congrès à l’Intercontinental (avec des retombées grimpant à 1,7 million) mais un nouveau départ en Afrique est vite planifié. «Après chaque forum, on sonde les participants pour savoir s’ils préfèrent Genève ou l’Afrique, c’est toujours 50-50», indique Thomas Seghezzi.

En mai 2017, Pierre Maudet rencontre Amir Ben Yahmed à la place de la Taconnerie. Dimanche, rebelote en compagnie de Johann Schneider-Ammann, le conseiller fédéral qui termine une mission économique dans la région. Des rencontres qui doivent entériner la présence du forum à Genève un an sur deux. Mais rien n’est signé et de nombreuses villes africaines, peut-être plus à même de solliciter de gros sponsors, entendent aussi l’accueillir.

Pierre Maudet, qui espère par ailleurs convaincre Air Côte d’Ivoire d’ouvrir une desserte entre Abidjan et Cointrin, peut compter sur un dernier atout. Une vingtaine de sociétés helvétiques (sans compter les géantes, Nestlé ou autres ABB) participent au forum cette année, ce qui fait de la Suisse le deuxième pays non africain derrière la France à être le plus représenté à l’hôtel Sofitel. Parmi les Suisses, la plupart sont Genevois. La «Tribune de Genève» s’est rendue à Abidjan sur invitation du forum

Créé: 27.03.2018, 10h50

Que font les Genevois à Abidjan?

Le financier: BIC - BRED (Suisse) SA
Cette banque, l’une des dernières en Suisse à avoir reçu sa licence bancaire, croît rapidement et a des visées dans le continent. L’ancienne succursale du groupe français BRED, jadis axée sur une clientèle turque, est depuis 2015 une banque helvétique spécialisée dans le financement du négoce. Le groupe de la place Longemalle recense quarante salariés, soit deux fois plus qu’en 2015. «On vient au forum pour trouver des clients, de l’information, tisser des relations et se faire connaître», indique son directeur général, Emmanuel Lemoigne.

Le géant logistique: MSC
Il est presque aussi présent que Nestlé en Afrique, mais lui, on ne le voit pas. MSC, No 2 mondial du shipping, croît à toute allure au large du continent, avec ses bateaux cargo, et à l’intérieur des terres. Ses camions MedLog, on les croise de Zouerate, dans les dunes mauritaniennes, à Blantyre, au Malawi. «L’Afrique, c’est le marché historique du groupe», souligne Giles Broom, porte-parole. «En 1971, le premier cargo de MSC, le Rafaela, reliait l’Italie aux côtes est-africaines.» L’an dernier, la firme du chemin Rieu signait une concession de trente-cinq ans à San Pedro. Le port ivoirien, où transite une bonne partie des fèves de nos chocolats, va tripler sa capacité. Quatorze personnes représentent le géant genevois au forum.

L’institution: l’Université de Genève
L’UNIGE, qui propose un master en études africaines depuis 2016 (le seul donné en français dans le monde), peut se prévaloir de compétences multidisciplinaires rares. Elles vont de l’archéologie au droit en passant par les sciences. Éric Huysecom, conseiller spécial du rectorat pour l’Afrique, a présenté à Abidjan le prototype d’une machine, conçue à l’Université, qui détecte les faux médicaments (plus des trois quarts des comprimés circulant au sud du Sahara seraient bidon, selon des études). L’UNIGE, liée à Dakar, Abidjan, Addis-Abeba et Yaoundé, vient de signer un cinquième partenariat dans le continent, avec Le Cap.

Articles en relation

Genève convole avec le gratin des économies africaines

Nouveaux marchés Pierre Maudet se rendra à Abidjan en mars pour célébrer la tenue, tous les deux ans, de l’Africa CEO Forum dans le canton. Plus...

Genève, capitale éphémère de l’Afrique

Africa CEO Forum Le gratin des économies africaines se réunit à l’hôtel Intercontinental. Le canton peut à plusieurs titres prétendre à être un carrefour du continent noir. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les grands partis désemparés
Plus...