L'évadée de la prison de Hindelbank a été arrêtée

JusticeAprès six mois de cavale, la détenue a été retrouvée en Italie. Elle avait été condamnée l'an passé par la justice genevoise.

Le pénitencier d'Hindelbank, dans le canton de Berne.

Le pénitencier d'Hindelbank, dans le canton de Berne. Image: Google Maps

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'évadée de la prison de Hindelbank (BE) a été arrêtée la semaine passée en Italie après six mois de cavale, a appris la Tribune de Genève. Cette femme avait été condamnée l'an passé par la justice genevoise pour avoir commis plusieurs vols.

«La ressortissante croate qui s’était évadée le 24 janvier de la prison de Hindelbank a été arrêtée le 4 août à Albenga (Ligurie)», confirme Folco Galli, porte-parole de l'Office fédéral de la justice (OFJ). Les forces de l'ordre italiennes l'ont interpellée lors d'un contrôle.

La fuyarde n'était pas considérée comme dangereuse. «Le 1er mars 2016, elle avait été condamnée par le Tribunal correctionnel de Genève pour une série de vols par métier et en bande, et autres délits, à une peine privative de liberté de 5 ans et 6 mois, précise Folco Galli. Un jugement qui avait été confirmé le 24 octobre 2016 par la Chambre pénale d’appel et de révision.» La Croate avait ensuite été placée dans la prison pour femmes de Hindelbank.

On ne sait pas encore quel établissement pénitentiaire l'accueillera cette fois-ci. L’OFJ doit transmettre la demande d’extradition aux autorités italiennes d’ici à la fin de cette semaine.

Le 24 janvier, la détenue avait profité de se rendre au service sanitaire interne de l'établissement bernois pour escalader la clôture et prendre la poudre d'escampette. La clôture ne répondait plus aux normes en vigueur, avait reconnu la directrice de l'établissement pénitentiaire.

Créé: 09.08.2017, 12h29

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.