L’ATE réclame plus de vélos et moins de scooters

GenèveL’association déplore la politique du Conseil d’Etat en matière de deux-roues, qui fait la part belle au trafic bruyant et polluant.

L'ATE estime qu'il faut davantage promouvoir le vélo et dénonce l'occupation des pistes cyclables par les scooters.

L'ATE estime qu'il faut davantage promouvoir le vélo et dénonce l'occupation des pistes cyclables par les scooters. Image: Jean-Bernard Sieber

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Vous voulez utiliser les pistes cyclables? Passez au vélo!» Sur sa page Facebook, la section genevoise de l’Association transports et environnement (ATE) diffuse ce message, accompagné de plusieurs photos de scooters roulant sur la voie réservée à la petite reine. Le tout suivi des hashtags «#GErespecte» et «#GEsuispasunvélo», en pied de nez à la campagne du Département de l’environnement, des transports et de l’agriculture (DETA) pour plus de respect sur la route.

Pour l’ATE, le patron du DETA, Luc Barthassat, a tout faux dans sa politique sur les deux-roues. «Le conseiller d’Etat n’en fait pas un secret, souligne Lisa Mazzone, présidente de la section genevoise de l’ATE et conseillère nationale Verte. De manière assumée et revendiquée, il a mis l’accent sur les deux-roues motorisés.» Pour mémoire, Luc Barthassat a notamment décidé ce printemps d’autoriser les motos et scooters à emprunter les voies de bus, décision suspendue par un recours de la Ville de Genève.

Déplorant le grand nombre de deux-roues motorisés circulant à Genève – lequel a doublé en vingt ans – l’ATE genevoise estime qu’il faudrait plutôt faire la promotion du vélo et du vélo électrique, modes de transport meilleur marché, moins dangereux, plus écologiques et qui plus est bons pour la santé. Elle a lancé une campagne de sensibilisation visant les conducteurs de motos et de scooters. Le but est de les convaincre de renoncer à leurs engins bruyants et polluants au profit du vélo électrique, le plus susceptible selon l’ATE de les intéresser. «C’est une alternative directe et crédible aux deux-roues motorisés», affirme la vice-présidente de l’ATE, Caroline Marti. Selon le quiz comparatif proposé sur Internet (www.velovsscooter.ch), le vélo électrique serait même plus rapide que le scooter dans les bouchons, pour autant que ce dernier respecte les règles de circulation. En effet, de nombreux motards et scootéristes empruntent régulièrement les pistes cyclables pour doubler les files de voitures aux feux, ce qui est interdit. D’après des comptages cités par l’ATE, de 20 à 30% des utilisateurs de pistes cyclables seraient des motards ou des scootéristes à la route des Acacias. «En parlant de respect, il faut être cohérent et mettre fin à l’usage abusif des aménagements cyclables par les deux-roues motorisés», lance Lisa Mazzone. L’ATE réclame des conditions de circulation sûres pour le vélo, afin de le rendre plus attractif.

(TDG)

Créé: 21.06.2017, 17h53

Articles en relation

Après les scooters et les motos, la police cible les vélos

Genève Lundi, mercredi et vendredi, une campagne de sécurité routière vise les cyclistes. Exemples d'infractions qui seront sanctionnées. Plus...

Les deux-roues motorisés dans le viseur de la police

Genève Mardi et jeudi, les pilotes de motos et scooters devront se tenir à carreau. Exemples d'infractions qui seront sanctionnées. Plus...

Pour ou contre le stationnement payant pour les motos et scooters?

Face-à-face On débattra au Grand Conseil au début du mois de décembre sur le parking payant des motos. En attendant, la nouvelle conseillère nationale Lisa Mazzone, députée des Verts, et le député MCG François Baertschi expliquent leurs positions. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les insectes débarquent dans nos assiettes
Plus...