Julien Cart démissionne des Verts genevois

Politique genevoiseMilitant de la décroissance, le jeune conseiller municipal de la Ville de Genève considère que les Verts pactisent trop avec le capitalisme.

Image: Haykel Ezzeddine

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«En arrivant à Genève, il y a environ 5 ans, je m’étais engagé chez les Verts afin de défendre les valeurs de l’écologie politique, soit la critique du productivisme et du consumérisme, donc une remise en question du modèle capitaliste basé sur l'idée de croissance et de profit». Elu en mars 2011 conseiller municipal de la Ville de Genève, Julien Cart, 30 ans, n'a pas trouvé cette flamme au sein des Verts.

A Genève, «le parti préfère mener ses réformes à l’intérieur du capitalisme, avec des mesures qui se révèlent soit antisociales soit anti-écologiques », écrit-il dans une lettre de démission qu'il a rendue publique ce lundi. Julien Cart cite le soutien des Verts en 2010 à la loi sur l’énergie «qui enrichissait les propriétaires» et en 2009 «le oui à la baisse d’impôt pour relancer la consommation ».

Julien Cart n'a pas digéré l'adoption de la nouvelle constitution genevoise par les Verts. Il qualifie d'«abject» le service après-vente que l'«intelligentsia» du parti a mis en place. La goutte d'eau qui a fait déborder le vase est la nouvelle politique de régularisation des sans-papiers lancée à la fin de l'an dernier par le conseiller national Antonio Hodgers: «Annoncé à Tamedia avant que la base ne puisse en débattre, pour servir la visibilité d’un seul en campagne (ndlr: Andonio Hodgers veut succéder à David Hiler en automne 2013), le projet est l’énième preuve d’un parti qui tangue, perdant toujours un peu plus son âme.»

Candidat au Grand Conseil sur l'Alterliste?

Julien Cart n'indique pas dans sa lettre s'il quitte le Conseil municipal. S'il reste, ce qui semble être le cas à en croire sa page Facebook, il devra abandonner sa participation aux trois commissions dont il est membre: celles des arts et de la culture, du règlement et de la cohésion sociale et de la jeunesse.

Il laisse encore ouverte l'éventualité de se présenter au Grand Conseil cet automne, notamment sur une liste des indépendants de gauche, qu'appelle de ses vœux l'altermondialiste Julien Nicolet, le leader du référendum contre le déclassement des Cherpines. Julien Cart a cependant déjà affiché le logo de l'Alterliste en photo de couverture de sa page Facebook et confirmé son intérêt dans un commentaire sous le blog La fin des haricots ou le début décroissant.

Pour le chef du groupe des Verts en Ville de Genève, l'annonce de la démission de Julien Cart n'est qu'une demi surprise: «Il y a de la place pour les idées défendues par les objecteurs de croissance», indique Matthias Buschbeck, qui reconnaît que la greffe du jeune vibrion de la politique était à la peine depuis quelque temps. «Julien Cart est un indépendant, je doute qu'il trouve sa place dans un autre parti, or la démocratie, c'est aussi savoir trouver des majorités.» Matthias Buschbeck qui dit son intérêt pour le Grand Conseil craint que l'Alterliste lancée par Julien Nicolet ne rende encore plus difficile la constitution d'une liste unique à la gauche de la gauche. Or sans union, aucune des quatre ou cinq composantes de l'extrême gauche genevoise ne peut prétendre passer la barre des 7%. Elle se verrait donc privée d'une représentation au Grand Conseil pour une troisième législature consécutive. (TDG)

Créé: 07.01.2013, 10h42

Articles en relation

Julien Cart: Une politique migratoire à des années lumière des Verts

Les blogs de la Tribune Le blogueur conseiller municipal Verts s'en prend au conseiller national Antonio Hodgers et à sa proposition de régulariser deux cent mille clandestins. Plus...

Antonio Hodgers propose une formation pour les sans-papiers

Migrations Le Vert genevois souhaite accorder un permis de travail provisoire et une formation en cours d'emploi aux clandestins étrangers, de manière à encourager leur retour au pays. Plus...

Réactions

Pour le chef du groupe des Verts en Ville de Genève, l'annonce de la démission de Julien Cart n'est qu'une demi surprise: «Il y a de la place pour les idées défendues par les objecteurs de croissance», indique Mathias Buschbeck, qui reconnaît que la greffe du jeune vibrion de la politique était à la peine depuis quelque temps. «Julien Cart est un indépendant, je doute qu'il trouve sa place dans un autre parti, or la démocratie, c'est aussi savoir trouver des majorités.»

Mathias Buschbeck, qui dit son intérêt pour le Grand Conseil, craint que l'Alterliste lancée par Julien Nicolet et qui séduit Julien Cart, ne rende encore plus difficile la constitution d'une liste unique à la gauche de la gauche. Or sans union, aucune des quatre ou cinq composantes de l'extrême gauche genevoise ne peut prétendre passer la barre des 7%. Elle se verrait donc privée d'une représentation au Grand Conseil pour une troisième législature consécutive. (JFM)

Sur Facebook les commentaires vont bon train. Tel celui d'Yvan Rochat, ancien président des Verts et conseiller administratif de Vernier: «Ainsi chez les Verts les débats seraient muselés (en fait surtout ceux perdus par un vote en AG). Belle leçon de démocratie, c'est beau comme du "Gégé en Mordovie".»

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Matin et 20 Minutes regroupés
Plus...