Insulté, le maire d’Annemasse veut des excuses d’Eric Stauffer

PolémiqueSur les réseaux sociaux, le député MCG a comparé l’élu au «Maréchal Pétain», qui «a commencé la rafle».

Christian Dupessey, maire d’Annemasse.

Christian Dupessey, maire d’Annemasse. Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«J’exècre la polémique et les querelles inutiles mais il est des écrits d’une telle infamie qu’ils ne peuvent être tenus secrets.» Le propos courroucé émane de Christian Dupessey. Le maire socialiste d’Annemasse a adressé mardi un courrier à Antoine Droin, président du Grand Conseil genevois. Dans cette missive, l’élu de France voisine réclame que des sanctions soient prises suite à des propos «insultants et dégradants» du député MCG Eric Stauffer.

L’affaire débute le 3 décembre. Il y a une semaine, la Tribune de Genève évoque des mesures renforcées pour lutter contre le phénomène des faux résidents secondaires. Ils seraient en effet des milliers à habiter en France voisine mais à être déclarés comme résidents genevois. Le Canton de Genève et les départements voisins envisagent donc de croiser des données fiscales afin de recenser les salariés d’employeurs genevois résidant en Haute-Savoie et dans l’Ain mais déclarés comme résidents secondaires en France.

Postant l’article sur son mur Facebook, Eric Stauffer attaque nommément Christian Dupessey. Qui n’est, soit dit en passant, pas cité. «Le maréchal Pétain-Dupessey maire d’Annemasse a commencé la rafle», écrit le député.

De quoi ulcérer l’édile haut-savoyard: «Le plus grave, le plus odieux provient lorsqu’il compare un recensement administratif envisagé à des rafles d’enfants, crime contre l’humanité perpétré par le régime collaborationniste de Vichy.»

Dénonçant le «comportement inqualifiable» du député genevois, Christian Dupessey demande au président du Grand Conseil qu’il «dénonce, voire sanctionne» lesdits propos. «J’espère obtenir des excuses publiques du député concerné», ajoute encore l’élu socialiste.

Contacté, Eric Stauffer assure qu’il ne compte pas retirer le commentaire de son mur. Il dit assumer son propos et n’hésite pas à en rajouter une couche: «Quand on en est à consulter les registres des écoles cela me rappelle les années les plus sombres de la France.»

Lorsqu’on lui rappelle que l’article mentionne uniquement des échanges entre administrations fiscales, le député MCG prétend que «M. Dupessey a déjà évoqué par le passé la possibilité d’utiliser les registres des écoles». Et de conclure: «Bientôt, les Suisses résidents en France, on va leur coller une étoile jaune.» (TDG)

Créé: 09.12.2014, 22h50

Dossiers

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Brexit: Theresa May à Bruxelles
Plus...