Immigration: faut-il un retour aux contingents?

Débat en ligneLe 9 février, le peuple se prononcera sur l'initiative UDC «contre l'immigration de masse». Le texte vise à réintroduire des limites à l'arrivée de ressortissants européens et aux autorisations de séjour en Suisse. Torpillage de la réussite helvétique ou protection salutaire du pays? Votre avis nous intéresse!

L'une des affiches de la campagne de l'UDC en faveur de son initiative «contre l'immigration de masse».

L'une des affiches de la campagne de l'UDC en faveur de son initiative «contre l'immigration de masse». Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«L’immigration incontrôlée d’aujourd’hui menace notre liberté, notre sécurité, le plein emploi, la beauté de nos paysages et en fin de compte notre prospérité». Voici le tableau bien sombre brossé par l'UDC dans son argumentaire en faveur de son initiative «contre l'immigration de masse», soumise au vote le 9 février prochain.

Selon le parti agrarien, la Suisse a perdu la maîtrise de sa gestion d'accueil des travailleurs étrangers. Depuis 2007, le nombre d'immigrants a dépassé chaque année d'environ 80'000 celui des émigrants, entraînant annuellement un accroissement de la population équivalant au nombre d'habitants de la ville de Lucerne. Cette hausse requiert une surface d'habitat et d'infrastructure de la taille de 4560 terrains de football.

Les conséquences de cette évolution «funeste» pèseraient sur tous les secteurs de la vie quotidienne des Helvètes: chômage en augmentation et pression sur les salaires, trains bondés et routes saturées, loyers en hausse et mitage du territoire, criminalité étrangère, perte de l’identité culturelle à la tête des entreprises ou encore forte proportion d’étrangers à la charge de l’aide sociale.

Plafonds et contingents

L'UDC demande donc la réintroduction de plafonds annuels à l'immigration et de contingents pour les autorisations de séjour en Suisse; ces limites s'appliqueraient aussi aux frontaliers et aux requérants d'asile. Dans le but de« garantir l'indépendance de la Suisse», l'initiative charge le Conseil fédéral de mener de nouvelles négociations avec l'union européenne (UE) au sujet de la libre circulation des personnes.

Les autres partis combattent le texte avec force. Ils dénoncent une démarche isolationniste qui aurait pour la Suisse des conséquences désastreuses; étant contraire à l'accord de libre circulation des personnes, elle mettrait en péril les relations éprouvées de la Confédération avec l'UE. Il est illusoire de penser que ce traité pourra être renégocié. En vertu de la clause guillotine, dénoncer la libre circulation, c'est prendre le risque de faire s'écrouler tout l'édifice bilatéral.

Un retour à la situation des contingents, en vigueur dans les années 1970, serait pénalisant pour l'économie helvétique, qui se nourrit de la main d'oeuvre étrangère: selon une étude de l'Université de Bâle, l'immigration européenne est responsable d'un tiers de l'augmentation de la croissance. En vigueur depuis plus de dix ans, la libre circulation a permis à la Suisse de traverser l'une des pires crises économiques mondiales quasiment sans dommage. Sans compter, avancent encore les opposants au texte, que le contingentement n'a jamais résolu les problèmes de logement, de chômage ou de trafic dans les agglomérations...

Et vous, qu'en pensez-vous? Croyez-vous qu'il faille limiter l'immigration? Ou considérez-vous au contraire que le système des contingents serait nuisible à la croissance économique suisse?

Votre opinion nous intéresse ! Venez débattre de ce sujet sur notre site. La «Tribune de Genève» publiera des extraits des interventions des internautes dans sa rubrique «débat en ligne» de ses éditions de vendredi. (TDG)

Créé: 06.01.2014, 15h18

Sondage

Immigration: faut-il revenir aux contingents?





Articles en relation

L'UDC lance sa campagne seul contre tous

«Immigration massive» Le texte du parti veut réintroduire des plafonds annuels à l'immigration et des contingents pour les autorisations de séjour en Suisse. Plus...

Les partis s'unissent contre l'initiative de l'UDC

«Immigration massive» Pour contrer cette «attaque frontale contre la prospérité suisse», un comité interpartis est monté mardi aux barricades en vue du scrutin du 9 février. Plus...

L'initiative de l'UDC est-elle mauvaise pour l'économie?

immigration de masse La votation «contre l'immigration de masse» qui aura lieu le 9 février prochain est-elle dangereuse pour la prospérité de la Suisse? Les arguments croisés de deux vignerons politiciens. Plus...

Initiative UDC: mise en garde contre une hausse des coûts

Immigration L'initiative UDC «Contre l'immigration de masse» risque de conduire à une hausse massive des coûts administratifs, avertit Mario Gattiker, directeur de l'Office fédéral des migrations. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève des jeunes pour le climat
Plus...